Les Aiglons restent les dauphins. Doublés provisoirement par Marseille, les Niçois sont allés s'imposer sur la pelouse de Metz, dimanche, lors de la 22e journée de Ligue 1 (0-2). Grâce à des buts de Khéphren Thuram-Ulien (58e) et une Panenka d'Amine Gouiri (86e), ils enchainent un cinquième succès de suite en championnat et reprennent surtout la deuxième place du classement avec deux longueurs d'avance sur les Phocéens. Metz est 16e.
Sur la désastreuse pelouse de Saint-Symphorien, les Lorrains qui retrouvaient leur meneur de jeu Farid Boulaya, revenu de la CAN, ont tout de suite montré une belle envie. Volontaires, ils ont pressé haut et misé sur leur faculté de percussion individuelle. Ils ont cependant manqué de fluidité dans leurs mouvements et de présence dans la surface adverse. De précision dans leurs tirs en première période également (5 pour aucun cadré à la pause, 1 sur 8 au final).
Ligue 1
"Kylian", banderole à l'endroit et feu d'artifice : le samedi magique de Paris
HIER À 22:56
En face, Nice a montré un visage globalement inverse. Privés d'Andy Delort, malade, et de Justin Kluivert, suspendu, les visiteurs sont entrés doucement dans le match avant de mettre progressivement en place leur jeu collectif pour passer sur les côtés avec Calvin Stengs et Hichem Boudaoui. Devant, Kasper Dolberg et Gouiri se sont montrés très mobiles et le second a placé une première belle reprise sur Marc-Aurèle Caillard (15e). C'est ensuite Stengs qui a alerté le portier des Grenats (31e). Insuffisant pour trouver la faille avant la pause.

Gouiri fait la différence

A la reprise, le coach lorrain Frédéric Antonetti qui vivait son 600e match sur un banc de Ligue 1, s'est passé de son seul élément réellement créatif en remplaçant Boulaya par Warren Tchimbembé (46e). Cette option n'a rien donné et ses hommes sont restés désespérément inoffensifs face à une défense niçoise très sereine. Parfois un peu trop rugueux dans les duels, les Messins ont concédé un coup franc sur lequel Gouiri a trouvé Thuram-Ulien aux six mètres pour une reprise en deux temps et l'ouverture du score (0-1, 58e).
Face à des adversaires incapables de réagir, l'inspiré Gouiri s'est illustré dans le denier quart d'heure et a cru doubler la mise après une récupération haute de l'entrant Evann Guessand mais le but a finalement été refusé pour un hors-jeu peu évident (76e). Le duo niçois est revenu à la charge dix minutes plus tard et l'actif Gouiri a transformé, d'une Panenka, le penalty obtenu par Guessand pour une légère faute de Vincent Pajot (0-2, 86e). L'ancien Lyonnais en est désormais à 10 buts en L1 cette saison. Il a permis à Nice de prendre sa revanche après sa défaite au match aller (0-1) et de s'affirmer comme le premier des poursuivants du PSG qu'il affrontera bientôt en Coupe de France.
Ligue 1
Lens envoie l’OM en C1 au buzzer !
HIER À 21:01
Ligue 1
Le triplé après la prolongation : soirée de rêve pour Mbappé et le PSG
HIER À 20:53