À domicile, l'Olympique Lyonnais impose enfin sa loi. Après deux matches nul contre Brest et Clermont, l'OL s'est imposé contre une équipe de Strasbourg trop défensive (3-1). Grâce à des buts de Moussa Dembélé, Jason Denayer et Lucas Paquetà, les Lyonnais ont parfaitement fêté le retour des Bad Gones dans le Groupama Stadium et ont préparé leur déplacement européen à Glasgow de manière optimale. De son côté, Strabourg (15e, 4 points) peut commencer à se faire du souci.
Le film du match
Pourtant, rien ne laissait penser que Lyon allait autant dominer la rencontre. Avec l’absence de Lucas Paquetà dans le onze de départ, l’OL était privé de son maitre à jouer, en raison de son retour tardif de sélection avec le Brésil. Son coéquipier auriverde Bruno Guimaraes était bien titulaire, et cela s’est ressenti très vite. Grâce à une magnifique ouverture, le milieu de terrain a permis à Moussa Dembélé d’enchaîner contrôle de la poitrine et reprise du pied gauche pour ouvrir le score et honorer son brassard de capitaine d’une belle manière (8e, 1-0). Tout le match, le numéro 39 de l’OL a régalé le public rhodanien, mais il n’a pas été le seul.
Ligue 1
Lyon confirme son rebond
HIER À 20:52

La frayeur Liénard

L’autre grand bonhomme de ce match a été Xherdan Shaqiri. Pour sa première titularisation, l’international suisse a réalisé de belles ouvertures vers Karl Toko-Ekambi (4e, 45e) mais aussi Jason Denayer pour lui permettre de doubler la mise d’un puissant coup de tête (65e, 2-0). Côté visiteur, le duel perdu par Kévin Gameiro face à Anthony Lopes aurait pu permettre au RCSA d’égaliser (55e) mais globalement, les Alsaciens ont a manqué de consistance. Plus souverain dans la partie, Lyon a enfoncé le clou grâce à Paquetà, finisseur létal sur un service d’Houssem Aouar (84e, 3-0).
En toute fin de partie, un frisson est venu passer dans l’enceinte du Groupama Stadium lorsque Dimitri Liénard s’est effondré tout seul sur la pelouse. Victime d’un malaise et évacué sur civière, le milieu offensif alsacien a fait passer un coup de frayeur à tout le monde mais le Strasbourgeois est désormais hors de danger. Ceci a logiquement sortis les vingt-deux acteurs du match, et cela a possiblement influé sur la faute de main de Malo Gusto, pourtant excellent ce soir, permettant à Habib Diallo de réduire l’écart sur penalty (96e, 3-1). Lyon a fait le travail et s’est relancé dans la course aux places européennes. Suite des aventures rhodaniennes en L1, dimanche au Parc des Princes.
Ligue 1
La patte Bosz : comment l’OL a redéfini son milieu
21/09/2021 À 21:46
Ligue 1
Du jamais vu depuis… 2010 : Messi, l'homme qu’on ne remplace presque jamais
20/09/2021 À 15:18