C'est un penalty qui a fait beaucoup parler. Et que l'équipe d'Angers a eu beaucoup de mal à digérer. Vendredi dernier, le PSG s'était imposé face a SCO (2-1) grâce à une action litigieuse, qui avait poussé Romain Thomas, l'arbitre de la rencontre, à siffler une main de Pierrick Capelle malgré une possible faute de Mauro Icardi au début de l'action. Interrogé sur cet épisode ce mercredi soir par RMC Sport, Pascal Garibian, patron de l'arbitrage français, a reconnu cet erreur.
Il n'y a pas d'ambiguïté
Ligue 1
L'arbitre d'OL-OM pointe l'intervention menaçante d'Aulas et le comportement "déplacé" de Sampaoli
IL Y A UNE HEURE
"L'assistant vidéo, et il est le premier malheureux, a été embarqué dans un effet tunnel, a-t-il confié. Il a considéré que la main était sanctionnable, en se basant sur l'APP (l'Attacking possession phase), qui consiste à étudier tout le début de l'action. Il a analysé le potentiel hors-jeu de Mbappé mais n'est pas revenu au départ. C'est une erreur de notre part." Garibian ajoute que "factuellement", les arbitres sont à "-20 % d'erreurs et 75 % d'erreurs erronées ont été corrigées", soit "soit autant de polémiques en moins".
"PSG-Angers, c'est une erreur de notre part. Il n'y a pas d'ambiguïté. Nous n'avons rien à cacher, nous partageons avec les clubs, y compris sur des situations sur lesquelles nous nous sommes trompés. J'ai eu l'occasion d'échanger avec le SCO dès le lendemain", a conclu Pascal Garibian à RMC.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Ligue 1
La tuile pour l'OL : Denayer sera absent deux mois
IL Y A 5 HEURES
Ligue 1
Le retour : Loïc Perrin nouveau coordinateur sportif de l'ASSE, Sablé entraîneur par intérim
IL Y A 12 HEURES