Le timing a pu sembler bizarre. Pourtant, l’OL venait de remporter un succès 6-1, face à Bordeaux. Mais cette victoire acquise à domicile, dans un climat conflictuel avec ses supporters, ne disait rien de la mauvaise passe que traverse le club rhodanien. Ainsi, quand Jean-Michel Aulas a réaffirmé ce dimanche sa confiance en son coach, Peter Bosz, assurant qu’il serait encore sur le banc lyonnais la saison prochaine, l’annonce a surpris.
L'entraîneur néerlandais a été questionné sur le soutien de son président, mardi en conférence de presse. Il a cherché ses mots. Parce qu’il ne maîtrise pas la langue de Molière à la perfection, certes. Mais parce qu’il a "beaucoup apprécié" la démarche, surtout. "On voit que ce n’est pas un président qui n’a que deux ans d’expérience, a-t-il salué. On parle souvent, il sait comment on travaille et il sait que ce n’est pas fini, qu’il reste six matches."

Comment l'OL a pu tomber aussi bas ? "Aulas a trop écouté ses tribunes"

Ligue 1
L’annonce d’Aulas : Bosz sera l’entraîneur de l’OL la saison prochaine
17/04/2022 À 18:56

"Beaucoup de présidents auraient réagi autrement"

"Avec l’émotion qu’il y a dans le football, beaucoup de présidents auraient réagi autrement", estime le technicien de 58 ans, dont l’équipe a subi un terrible camouflet la semaine passée en Ligue Europa, avec une défaite chez elle face à West Ham (0-3), synonyme d’élimination en quart de finale. Entre-temps, il y a donc eu la claque infligée aux Girondins. Mais Bosz la considère peu significative, à la veille du déplacement à Brest, lors de la 33e journée de Ligue 1.
"Ce ne sera pas facile… à part Bordeaux, il n’y a pas eu de matches faciles cette saison", a-t-il ainsi déclaré ce mardi, dans des propos rapportés par RMC. "Je pense qu'on aura le ballon face à des Brestois qui ont un jeu très direct. Il faudra rester concentrés, faire les choses à 100%", énumère le coach de l’OL, huitième du championnat, à quatre points de la cinquième place. Une place qui envoie en Europe et est occupée par Strasbourg.
L’espoir de terminer dans le "Top 5" est légitime et la situation comptable préoccupante, plutôt que catastrophique. Mais l’ambiance qui règne autour des Gones, elle, traduit bien mieux la crise qui les frappe. Aulas paraissait d’ailleurs très touché dimanche, au moment d’évoquer l’arrivée tumultueuse du car lyonnais au Groupama Stadium. Bosz lui est d’autant plus reconnaissant d’appuyer sa position. Il sait comment l’en remercier : "J’espère pouvoir lui rendre (cette confiance) avec des points."

Moussa Dembélé (Lyon), buteur lors de la démonstration face à Bordeaux

Crédit: Getty Images

Ligue 1
A Lyon, après le grand n'importe quoi, le chamboule tout ?
24/05/2022 À 21:32
Ligue 1
L’annonce d’Aulas : Bosz sera l’entraîneur de l’OL la saison prochaine
17/04/2022 À 18:56