Soir de fête à La Meinau ! Le RC Strasbourg a régalé ses supporters survoltés en étrillant le rival messin (3-0), vendredi soir en ouverture de la 6e journée de Ligue 1. Habib Diallo a joué un bien mauvais tour à son ancien club en inscrivant un doublé. Son compère en attaque, Ludovic Ajorque, intenable jusqu'à sa sortie sous les acclamations du public, avait ouvert la marque sur penalty. En attendant les neuf autres rencontres, les hommes de Julien Stéphan font un bond au classement et remontent à la 10e place. La crise se prolonge du côté du FC Metz (19e), toujours à la recherche de son premier succès en championnat.
Le film du match
Ligue 1
Strasbourg plonge Nice dans le doute
IL Y A 3 HEURES
L'image de Frédéric Antonetti se prenant la tête entre les mains en fin de rencontre résumait à elle seule la soirée cauchemardesque vécue par son équipe. Ses joueurs n'ont existé que par intermittence sur la pelouse de la Meinau. Leur partition globale était clairement insuffisante face à des Strasbourgeois poussés par un public incandescent. Le match était déjà plié lorsque l'arbitre a renvoyé les deux équipes aux vestiaires, et le triple changement de l'entraîneur messin n'a pas provoqué de miracle. Il aurait d'ailleurs fallu plus qu'une intervention divine pour remonter un écart de trois buts, alors que les Lorrains n'ont cadré que deux de leurs huit tentatives après 45 minutes. Le FC Metz s'est heurté à un mur, vendredi soir, et c'est l'un de ses anciens joueurs qui l'a crucifié. Habib Diallo, transféré il y un an en Alsace, a inscrit un doublé.

Deuxième victoire strasbourgeoise cette saison

Deux frappes du droit bien placées (26e, 40e), qui n'ont laissé aucune chance à Alexandre Oukidja. Le portier messin avait plombé la soirée de ses partenaires dès la cinquième minute en ne maîtrisant pas sa sortie sur Dimitri Liénard. Et Ludovic Ajorque ne s'est pas contenté de transformer sereinement le pénalty (1-0, 6e) : il a harcelé et inquiété la défense messine jusqu'à sa sortie. Sa formation avait décidé de laisser le contrôle du ballon à l'adversaire, et l'attaquant a porté le danger sur chaque contre-attaque, pour une insolente réussite à la pause : cinq tirs, quatre cadrés et trois buts.
Strasbourg n'a pas prolongé le festival offensif en seconde période et a même subi un sursaut messin en fin de rencontre. Mais Matz Sels avait trop à cœur de signer son premier clean sheet de la saison. Le portier alsacien s'est envolé pour sortir de la lucarne une tête de Dylan Bronn (77e), avant de dévier une frappe de Boubakar Kouyaté sur son poteau (81e) pour assurer cette victoire dans le derby du Grand-Est. Dominateurs et engagés, les Alsaciens ont signé leur deuxième succès de la saison et remontent provisoirement à la 10e place. Les Messins, 19es, avaient également besoin de ces trois points. Une récompense qu'ils n'ont plus obtenue depuis le 2 mai dernier, et une gifle administrée à Dijon (1-5). Frédéric Antonetti peut se prendre la tête entre les mains...

Toujours les mêmes problèmes au PSG : Pochettino peut-il réussir là où les autres ont échoué ?

Ligue 1
Tout sourit à Monaco, Nantes regoûte à la joie
IL Y A 5 HEURES
Ligue 1
Des échecs à répétition avant la remise en question : Todibo, enfin arrivé à maturité
IL Y A 20 HEURES