Plus de deux mois après sa dernière défaite en Ligue 1, Lille a de nouveau chuté. Les Dogues n’ont pas su se sortir du piège tendu par Brest (2-0) à Francis-Le Blé. Un stade qui apprécie recevoir les grands noms du championnat puisque Monaco et Lens avaient déjà laissé des plumes lors de leur voyage en Bretagne. Un but contre son camp de Tiago Djalo dès les premières minutes (1-0, 3e) a mis les visiteurs dans une situation délicate, avant que Steve Mounié ne scelle le score dans les arrêts de jeu sur penalty (2-0, 90e+5).
Le film du match
Entre deux clubs aux formes différentes, c’est le club le plus en difficulté qui s’est imposé. Brest n’avait plus gagné depuis quatre matches alors que Lille n’avait plus connu la défaite depuis le 29 octobre (1-2 contre le PSG). Si les Pirates s’en sortent avec les trois points cet après-midi, c’est grâce à un Marco Bizot en état de grâce. Déjà très bon face au PSG malgré la défaite, le Néerlandais n’a eu de cesse d’écœurer les attaquants lillois. Jonathan David (7e), Burak Yilmaz (13e), Timothy Weah (45e+1), Jonathan Bamba (67e) et Hatem Ben Arfa (88e) ont ainsi été frustrés par les arrêts de grande classe de Bizot.
Ligue 1
Monaco est un dauphin de qualité, Nice n'a pas fini de couler
14/05/2022 À 20:54

La tension est montée à Lille

Frustrés, les Dogues l’ont été de plus en plus au fur et à mesure que le match avançait, récoltant trois cartons jaunes en quatre minutes pour contestation. S’estimant victime d’une faute dans la surface brestoise, l’attaquant turc s’est un temps pris pour l’arbitre du match en demandant à Ivo Grbic d’attendre avant d’effectuer un dégagement pour que la VAR intervienne. Une attitude que Jérôme Brisard n’a pas appréciée. Furieux lors de son remplacement par Ben Arfa, il est rentré directement aux vestiaires.

Pourquoi la prolongation de Mbappé n'est peut-être pas impossible...

Les Nordistes ne s’attendaient probablement pas à un tel scénario. Ils ont maintenu une pression constante sur la défense brestoise (62% de possession, 17 frappes) qui ne s’est jamais désunie. Brendan Chardonnet et Lilian Brassier ont ainsi été intraitables dès que le ballon arrivait dans leur zone à coup de tacles rageurs pour intercepter chaque centre ou chaque passe. Mais Lille s’est aussi montré terriblement inefficace avec seulement cinq tentatives cadrées que Bizot a toutes repoussées. En matière d’efficacité, Brest aurait des cours à donner à son adversaire du jour. Les Brestois ont cadré leur premier tir à la 60e minute. Mais ils étaient déjà devant au tableau d’affichage depuis 57 minutes puisque Tiago Djalo avait poussé le ballon dans son but sur un très bon centre de Ronaël Pierre Gabriel (1-0, 3e).
Après avoir plié sans jamais rompre pendant toute la rencontre, les Bretons ont scellé le score dans les arrêts de jeu. Un dernier contre à la suite d’un corner a poussé Zeki Çelik à concéder un penalty que Steve Mounié a transformé sans trembler (2-0, 90e+5). Un succès précieux qui permet à Brest de prendre le large sur la zone de relégation alors que Lille rate l’occasion de revenir dans les places européennes.
Ligue 1
Un but de Gameiro et Strasbourg rêve toujours d'Europe
07/05/2022 À 16:51
Ligue 1
"J'ai pris un peu la place de Wissam" : Tchouaméni, c'est superman
06/05/2022 À 22:17