Évidemment, les supporters marseillais – à nouveau autorisés au Vélodrome 16 mois après le début de la crise sanitaire – avaient sans doute hâte de découvrir leurs nombreuses recrues face à Villarreal. Cinq d’entre elles étaient titulaires ce samedi soir (Saliba, Peres, Guendouzi, Gerson et Under).
Le film du match
Ligue 1
"90 minutes de bonheur", "cadeau de Noël", "libération": 30.000 supporters ont retrouvé le Vélodrome
31/07/2021 À 21:24
Mais c’est bien un ancien de la maison qui a fait se lever les 30.000 spectateurs présents. Dans la continuité d’une campagne de préparation réussie, Dimitri Payet a été une nouvelle fois très en vue. C’est l’un de ses coups de pattes qui a poussé un Espagnol à marquer contre son camp (1-0, 9e) avant de lui même marquer le but du break d’une belle volée (2-0, 58e). Dans le sillage de son meneur de jeu, l’OM est en forme et conclut sa campagne de préparation invaincu avec une cinquième victoire en sept matches face au vainqueur de la Ligue Europa (2-1). Prometteur avant la reprise de la Ligue 1, dimanche prochain à Montpellier.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité en vous abonnant à Eurosport
Positionné en numéro 10 derrière le duo Under – Gerson, Payet a rapidement montré qu’il était dans un grand soir. Une aile de pigeon bien sentie histoire de régaler ses supporters (3e). Puis un coup franc vicieux que Nino a dégagé dans son propre but avec l’aide de la transversale (1-0, 9e). L’international français a failli marquer quelques minutes plus tard mais il n’a pas réussi à couper le centre d’Under (13e). Son implication défensive a également été appréciée par le Vélodrome (19e). Une première période au four et au moulin donc. Seule petite frayeur : une béquille reçue de la part de Foyth, averti pour cette faute (45e). En voyant sa grimace, on se disait alors que Jorge Sampaoli serait tenté de le ménager en seconde période.

Echange musclé entre Sampaoli et Emery

Mais Payet était bien là et il a continué son récital. Il a cru un instant délivrer une passe décisive pour Balerdi mais l’Argentin était en position irrégulière (50e). Marseille, en supériorité numérique dès le début de la seconde période après le deuxième jaune reçu par Foyth (48e), a finalement doublé la mise grâce à son meneur de jeu. Servi dans la surface par Under, Payet a réalisé un enchaînement contrôle – volée croisée parfait pour tromper Asenjo (2-0, 58e).
Sereins pendant 70 minutes, les Olympiens ont moins maîtrisé la fin de match et ont concédé des occasions. Millan a manqué le cadre à bout portant (72e) et Moreno a touché le poteau (87e). Ce dernier n’a pas manqué deux fois la cible et réduit l’écart (2-1, 88e).
Pas de quoi doucher l’enthousiasme du Vélodrome. Les supporters marseillais ont enfin revu leur équipe, s’imposer avec la manière face à une bonne formation européenne sous l’impulsion de leur maître à jouer étincelant. Et pour couronner le tout, ils ont même assisté à un échange musclé entre Jorge Sampaoli et Unai Emery. L’ancien entraîneur du PSG a été exclu (48e), un autre fait de cette rencontre célébré avec ferveur.
Ligue 1
Les supporters de l'OL de nouveau interdits de déplacement à St-Etienne
IL Y A 28 MINUTES
Ligue 1
Coup dur pour l'OL : Dembélé absent "plusieurs semaines"
IL Y A UNE HEURE