Au terme d'un derby intense, spectaculaire et indécis, Saint-Étienne et l'Olympique Lyonnais se sont quittés "bons amis" (1-1). Réduits à dix après l'expulsion d’Anthony Lopes, la première de sa carrière en Ligue 1, les Gones pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score grâce à Houssem Aouar. Mais, au forceps, les Verts se sont arrachés sur un penalty transformé par Wahbi Khazri. Toujours lanterne rouge, l'ASSE peut être fière de l'état d’esprit affiché dans un match qui aurait pu basculer dans un camp comme dans l'autre. Freiné, Lyon reste scotché à la dixième place.
Geoffroy-Guichard n’était pas plein pour ce derby. Et sans doute que les supporters ayant (volontairement ?) loupé le déplacement doivent avoir quelques regrets. Car c'est peu dire que cette confrontation entre Saint-Étienne et Lyon a tenu toutes ses promesses en termes de physionomie, d’envie et de scénario. Jusqu'à l’expulsion d'Anthony Lopes, coupable d'avoir stoppé de la main une frappe de Denis Bouanga en dehors de sa surface (74e), les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Mais c’est bel et bien l'OL qui a eu le premier mot, grâce à une frappe limpide d'Houssem Aouar (0-1, 42e). Il avait auparavant buté sur un vaillant Étienne Green (18e, 36e).
Ligue 1
Lille, Lyon, Marseille, Monaco : pourquoi les locomotives européennes avancent au ralenti
IL Y A 5 HEURES

La joie des Lyonnais après l'ouverture du score lors de ASSE-OL

Crédit: Getty Images

Lopez, le rouge qui coûte cher

Les Verts auraient pu ouvrir le score avant, si Wahbi Khazri n’avait pas heurté le poteau avec sa tête, devant le but vide, après une frappe d’Arnaud Nordin repoussée par Anthony Lopes (9e). Ou si le Tunisien n’avait pas été hors-jeu d’un souffle, plutôt d’un genou, sur un centre de Ryad Boudebouz dans une situation à 3 contre 2 (33e).
Mais il aurait aussi pu rentrer aux vestiaires avec deux buts de retard, sauf que Lucas Paqueta a été signalé hors-jeu à son tour, sur un but signé Xherdan Shaqiri (44e). Cela aura été un tantinet injuste pour les hommes de Claude Puel, qui auront su regarder les Gones dans les yeux malgré le contexte.
Après la pause, les Verts n’ont pas abdiqué. Lopes a même dû s’employer presque d’entrée pour gagner un face-à-face avec Bouanga (56e). Il en a remporté un autre face au même joueur quelques minutes plus tard, une intervention illicite qui lui a valu un carton rouge (74e).

Les Verts sortent grandis

Derrière, on a bien cru que Saint-Étienne n'y arriverait pas, à l’image de la barre trouvée par Lucas Gourna-Douath sur une belle reprise (77e) ou de la frappe de Zaydou Youssouf bien claquée par Julian Pollersbeck, suppléant de Lopes (79e). En supériorité numérique, les hommes de Puel ont fait reculer les Lyonnais jusqu’à obtenir gain de cause. Après intervention du VAR et revisionnage des images, l’arbitre a accordé un penalty pour une faute de main de Jason Denayer. Khazri n’a alors pas tremblé pour faire rugir le Chaudron (1-1, 90e+5).
Au final, le résultat nul est plus que logique au regard de ce qu’ont montré les clubs rivaux. Ils ont tous deux manqué de réussite dans certains moments chauds et méritent plus que jamais de partager les points — eux qui détestent tant partager habituellement.
Dans tous les cas, on se dit que les Verts, qui n’ont toujours pas remporté un seul match cette saison et restent bons derniers, vont sortir grandis de ce derby pendant lequel ils ont été très séduisants et courageux. À eux de jouer les prochaines journées comme si c’était Lyon en face. Avec un tel état d’esprit, Saint-Étienne pourra peut-être se sauver d’une situation qui commence sérieusement à devenir irrespirable.

Khazri sauve le nul pour les Verts dans le derby.

Crédit: Getty Images

Ligue 1
"Vague de haine" : Maçon victime de harcèlement après la blessure de Neymar
28/11/2021 À 18:41
Ligue 1
Porté par Paqueta, l'OL se remet à l'endroit
28/11/2021 À 18:00