Le derby est déjà lancé. A l'avant-veille de Lyon - Saint-Etienne en ouverture de la 22e journée de Ligue 1 vendredi, des supporters lyonnais ont accroché une banderole extrêmement offensive au centre d'entraînement du club à l'encontre de l'ASSE, actuellement dernier du championnat de France, à cinq points de Lorient qui se trouve en position de barragiste. "Derby : ils sont à l'agonie, achevez-les !", peut-on lire sur la banderole des ultras lyonnais, d'après un cliché pris par RMC Sport.
Quelques heures plus tard, l'Olympique Lyonnais a réagi sur son compte Twitter. "Le club condamne la banderole placée à l’extérieur de ses infrastructures ce mercredi. Aucune rivalité sportive ne peut justifier de tels propos, encore plus quand ils prennent ensuite corps négativement dans nos stades", a écrit l'actuel onzième de Ligue 1, qui a été mélé à deux grosses affaires dûes à ses ultras cette saison.
Ligue 1
L'OM, ivre de joie : "C'est le plus beau souvenir qu'on puisse avoir"
IL Y A 7 HEURES
En novembre dernier, le match OL-OM a été arrêté dès le début de la rencontre. Alors qu'il s'apprêtait à tirer un corner, Dimitri Payet a reçu une bouteille provenant des tribunes du Groupama Stadium. Ainsi l'Olympique Lyonnais s'est vu retirer un point et devra rejouer le match à huis clos. Puis le 17 décembre, le 32e de finale de la Coupe de France Paris FC-Lyon a été arrêté à cause d'incidents dans les tribunes mêlant notamment des ultras lyonnais. Les deux clubs ont perdu la rencontre. Mais ils ont également été éliminés de la Coupe de France, en plus d'une amende de 10.000 euros.
Ligue 1
Rachat, conflit et sabordage : Bordeaux, une saison en enfer
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
Di Maria ému aux larmes, Delort en sauveur, Monaco puni au buzzer... Les Tops et Flops
IL Y A 8 HEURES