Le club d'Angers a été condamné mercredi à verser 3 millions d'euros d'indemnités à son ancien directeur sportif, Olivier Pickeu, qui contestait son licenciement pour "fautes graves" en avril 2020. Dans son délibéré rendu mercredi, le conseil des prud'hommes a reconnu une "cause réelle et sérieuse" de licenciement mais pas de "faute grave".
Le club, qui contestait l'existence même d'un contrat de travail, se voit condamné à verser 3 millions d'euros au titre des salaires, congés payés, indemnités et primes. Désormais président de Caen (L2), Olivier Pickeu réclamait 7 millions d'euros pour avoir été mis à pied et renvoyé après un bail de 14 ans au club. Dans un communiqué, Angers a annoncé "prendre acte de la décision". Mais l'une ou l'autre des parties pourraient faire appel une fois reçue la notification de la décision et surtout de ses motivations.
Ligue 1
Pochettino, un départ acté d'ici à la semaine prochaine ?
IL Y A 3 HEURES

Perdre Guimaraes, une catastrophe pour l'OL : "Lyon est devenu un club comme les autres"

Ligue 1
Soupçons de transferts irréguliers : descente de police dans les locaux du LOSC
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
Al-Khelaïfi : "Je n'ai pas une bonne relation avec Pérez"
IL Y A 4 HEURES