C'était le flou total. Une bouillie collective que le PSG a pris la mauvaise habitude de servir trop souvent cette saison. L'entrejeu parisien ne ressemblait pas à grand-chose dimanche dernier à Lyon. Les repositionnements tentés par Mauricio Pochettino n'y ont rien changé, même si le replacement de Marco Verratti en sentinelle a donné plus de corps au milieu parisien. Mais la lumière est venue d'ailleurs. De deux gamins qui, en l'espace de 20 minutes, ont montré bien plus que les stars présentes jusque-là sur le terrain. Edouard Michut et Xavi Simons ont illuminé un jeu parisien qui en avait bien besoin.
Ligue 1
Entorse de la cheville pour Wijnaldum, absent trois semaines
IL Y A 15 HEURES
Le phénomène n'est pas passé inaperçu. Il a surtout confirmé une tendance. Michut et Simons avaient déjà su exploiter un peu de temps de jeu pour se faire remarquer en Coupe de France, face à l'Entente Feignies-Aulnoy puis Vannes. Mais Lyon en Ligue 1, c'est un autre niveau. Que Pochettino fasse appel à eux pour sauver une situation compromise, alors que l'OL menait au score, n'avait rien d'anodin même si l'Argentin manquait de solutions sur son banc. C'était un test grandeur nature. Les deux jeunes pousses parisiennes l'ont passé avec succès, prouvant ainsi qu'ils aspirent à mieux qu'un rôle de réserviste des réservistes.

Le temps de jeu au mérite

Jusqu'ici, il était plutôt question de leur donner des minutes pour les convaincre de lier leur avenir au club de la capitale. Surtout pour Simons, dont le contrat expire en juin prochain. Mais le niveau affiché face à Lyon laisse penser que le Néerlandais et Michut n'incarnent plus seulement le futur du PSG, mais aussi son présent. "Ils sont prêts pour jouer en Ligue 1", assurait Marco Verratti à Lyon. "Les jeunes doivent avoir du temps de jeu, parce qu'ils sont performants, a résumé Mathieu Bodmer, consultant sur Prime Vidéo, au micro de RMC. Ce n'est pas pour leur faire plaisir. Ils apportent quelque chose. Pochettino sait que son aventure va se terminer au PSG. Autant mourir avec ses convictions. Que peut-il lui arriver ?"
Pochettino n'a pas forcément grand-chose à perdre. Mais surtout, l'entraîneur parisien a certainement tout à gagner en s'appuyant davantage sur Michut et Simons. Jusqu'ici, l'Argentin s'était rangé derrière la profondeur de son effectif pour justifier leur absence de temps de jeu en équipe première. "Nous avons 35 joueurs professionnels, c'est donc difficile pour les jeunes de trouver leur place", expliquait-il fin septembre. Face aux échéances capitales qui attendent son équipe et son incapacité à mettre en place un collectif cohérent jusqu'ici, Pochettino a toutes les raisons de revoir sa position.

Des profils bénéfiques pour le PSG

Le constat de ces dernières semaines, c'est que le PSG joue mieux avec Michut et Simons. Au-delà de son élégance naturelle et de ses qualités techniques nettement au-dessus de la moyenne, le Français apporte exactement ce qui fait défaut à l'entrejeu parisien. Un volume de courses important, une agressivité constante dans les duels et, surtout, du jeu vers l'avant. Par des passes qui cassent les lignes, sa propension à solliciter des une-deux et ses projections vers la surface, Michut apporte cette diversité qui fait cruellement défaut au collectif parisien.

Edouard Michut / Lyon - PSG

Crédit: Getty Images

Simons aussi. L'ancien pensionnaire de la Masia dispose d'une culture tactique assez bluffante pour un joueur de son âge. Au point où il est difficile de déterminer son poste de prédilection tant il a montré des qualités pour être performant sur plusieurs registres. Quelle que soit la zone du terrain où il évolue, il sent le jeu et sait faire jouer ceux qui l'entourent, avec une habileté indéniable dans le jeu en une touche. Son allure frêle est un leurre. En Coupe de France comme à Lyon, le Néerlandais a montré beaucoup de solidité dans les duels. Surtout parce qu'il fait preuve d'une grande intelligence dans le placement et l'anticipation au moment de les disputer.

Un contexte favorable

Michut et Simons ont chacun le profil pour bonifier le collectif parisien. Ils ont aussi l'opportunité. Idrissa Gueye parti à la CAN, le PSG se retrouve privé de son milieu le plus performant cette saison avec Marco Verratti. Ander Herrera, Leandro Paredes et Georginio Wijnaldum ont confirmé leurs limites face à Lyon. Michut, lui, est sur la pente ascendante et semble développer une complicité très intéressante avec Verratti sur le terrain. Pochettino a toutes les raisons de s'appuyer sur cette connexion pour bonifier un secteur qui n'a jamais donné satisfaction cette saison.
Simons est dans une situation concurrentielle plus délicate en attaque, le secteur où Pochettino l'a utilisé en Coupe et contre Lyon, même si le Néerlandais peut évoluer dans un rôle de relayeur. Mais les situations de Neymar, blessé, Leo Messi et Angel Di Maria, touchés par le Covid-19 en début d'année, lui ont offert une opportunité qu'il ne s'est pas privé de saisir, à l'instar de Michut au milieu. Il appartiendra à Pochettino de leur en donner une autre dès samedi face à Brest. Peut-être même de les titulariser pour la première fois en Ligue 1. Parce qu'ils le méritent bien. Mais surtout parce que le PSG en a bien besoin.

Une première titularisation convaincante avec le PSG : le best of de Xavi Simons en 3 minutes

Ligue 1
"Vous ne savez même pas arbitrer ici !" : Averti, Mbappé s'emporte contre le corps arbitral
HIER À 21:41
Ligue 1
Le PSG de Pochettino est-il le pire de l'ère QSI ?
13/01/2022 À 22:26