C'est le genre d'histoires dont la L1 se serait bien passée. Encore une fois cette saison. Des chants insultants en provenance de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera ont été entendus ce mercredi soir lors du match Nice – Saint-Etienne, remporté par les Aiglons (4-2). Dans un premier temps, les "supporters" niçois ont d'abord visé leurs propres joueurs. Mais ensuite, ils se sont pris lamentablement à… la mémoire de l'attaquant argentin Emiliano Sala.
Quelques jours après la défaite de Nice face à Nantes en finale de la Coupe de France (1-0), des membres de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera ont chanté "C'est un Argentin qui ne nage pas bien, Emiliano sous l'eau" autour de la 9e minute, en référence à l'ancien N.9 du FC Nantes. Ce dernier est décédé début 2019 alors qu'il était à bord d'un avion privé en direction du Pays-de-Galles, où il venait d'être transféré au club de Cardiff pour 17 millions d'euros.
Ligue 1
Le départ de Wijnaldum, symbole d'un PSG en galère avec ses milieux
05/08/2022 À 19:59
Je n'ai pas de mots pour qualifier ce que nous avons entendu
Une attitude incompréhensible de la part d'une partie des supporters de l'Allianz Riviera qui n'a pas manqué de faire réagir. A peine le coup de sifflet final entendu, le club niçois a publié un communiqué pour condamner le comportement de ses fans. "L'OGC Nice condamne avec la plus grande fermeté le chant concernant Emiliano Sala entendu mercredi soir à l'Allianz Riviera", a déclaré le club azuréen. "Le club ne reconnaît en rien ses valeurs ni celles de l'ensemble de la famille rouge et noir dans cette provocation impensable et abjecte d'une minorité de ses supporters", a poursuivi le club, en apportant "son soutien à la famille et aux proches d'Emiliano Sala".
Auteur d'un doublé ce mercredi pour renverser les Verts, Andy Delort, l'attaquant des Aiglons, n'a pas non plus voulu laisser passer ce chant immonde et l'a fait savoir sur ses réseaux sociaux avec un "Pour Emiliano". Et son coach Christophe Galtier a aussi tenu à marquer le coup. Avec un discours fort en conférence de presse : "Je n'ai pas de mots pour qualifier ce que nous avons entendu. Au retour dans les vestiaires, il n'y a pas eu de cris, de joie... mais de la stupeur. On peut entendre beaucoup de choses dans un stade de foot. Mais là, d'où viennent des insultes à l'encontre d'un footballeur décédé. Elles venaient de quelques personnes, mais elles n'étaient pas que trois. Mais qu'elles restent chez elles avec leurs bouteilles et leurs insultes. Si c'est ça notre société, on est dans la merde. Au nom de mes joueurs, staff technique, médical, je présente nos excuses à la famille d'Emiliano Sala et au FC Nantes."
Ligue 1
Le PSG prête Wijnaldum à la Roma
05/08/2022 À 18:20
Ligue 1
Veretout atterrit à Marseille
05/08/2022 À 17:36