Troyes l'a fait ! Grâce à un but de Xavier Chavalerin, son cinquième sous ses nouvelles couleurs, l'ESTAC a réalisé la bonne opération du soir dans la course au maintien en Ligue 1 sur la pelouse de Montpellier (0-1). Un succès qui permet au promu de s'éloigner de la zone de relégation et de passer de la dix-septième à la quinzième place en prenant trois points d'avance sur le FC Lorient, dix-huitième et barragiste. Pour Montpellier, la donne est différente : les Héraultais ont calé et avec cette neuvième place, l'Europe s'est éloignée...
Le film du match
Avant de commencer cette rencontre à La Mosson, les hommes de Bruno Irles étaient encore à la recherche de leur premier succès de l'année 2022. Celui-ci a mis du temps à se dessiner, mais il est bien arrivé au coup de sifflet final. Pendant longtemps, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. D'abord dans une première période équilibrée avec une occasion locale via Jordan Ferri puis Téji Savanier mais à chaque fois, Gauthier Gallon a écarté le danger (6e). Les visiteurs n'ont pas été en reste, puisque Gerson Rodrigues a envoyé sa reprise de volée au-dessus du but héraultais (43e). En fin de première période, Adil Rami s'est claqué, laissant ses coéquipiers orphelins de leur capitaine pour le second acte.
Ligue 1
Doublé de Messi, penalty de Mbappé : le PSG s'est amusé à Montpellier
14/05/2022 À 20:52

L'expulsion de Savanier comme tournant

Malgré ces faits de jeu contraires et notamment un changement tactique peu après la première demi-heure, Irles est parvenu à contrôler Montpellier et animer de manière hybride l'équipe troyenne, capable de poser de plus en plus de problèmes à l'une des valeurs sûres du championnat. Sans doute frustré par cette imperméabilité adverse, Téji Savanier s'est rendu coupable d'un geste anti-sportif en s'essuyant les crampons sur le genou de Oualid El Hajjam au moment de reprendre appui. Avec l'aide de la VAR, Jérémy Stinat a décidé d'exclure le capitaine du MHSC et la rencontre a basculé en faveur des visiteurs (62e).
Doucement mais sûrement, Troyes a mis la main sur la rencontre grâce à cette supériorité numérique et après un nouveau tir de Rodrigues au-dessus (72e), Chavalerin a trouvé la faille adverse d'une belle reprise de volée pour battre Jonas Omlin (74e, 0-1). Voilà la première victoire de Bruno Irles en tant qu'entraîneur en Ligue 1. Le début d'une belle série ?
Ligue 1
Le titre n'y a rien changé, Pochettino laisse les jeunes de côté
09/05/2022 À 08:53
Ligue 1
Paris grimace, Troyes jubile
08/05/2022 À 20:37