Xavi Simons, la future star qui se fait attendre

Son âge : 18 ans
Son histoire : Celle d’une star en devenir, au poids marketing presque plus certain que son futur sportif. Le Néerlandais formé à la Masia et son agent Mino Raiola avaient choisi de tirer un trait sur une relation de neuf ans, en 2019, pour céder aux sirènes du PSG et signer un premier contrat pro avec un contrat annuel de près de 500 000 euros net. Loin, très loin du salaire de ses compères actuels en U19. Fort de ses millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et d’une réputation qui le précède, Simons a grandi patiemment avec les équipes de jeunes parisiennes. Avec Mauricio Pochettino, en revanche, le milieu de terrain est resté en marge des pros, faisant souvent l’ascenseur au gré des mercatos et des blessures.
Coupe de France
Quand un Parisien élimine le PSG : Revivez la séance de tirs au but et l'exploit de Bulka
31/01/2022 À 22:53
Son profil : Celui d’un milieu de terrain à la technique affirmée, avec une bonne vision de jeu mais surtout une capacité à marquer ou faire marquer appréciable. Souvent dans le bon tempo, propre et entreprenant, il garde encore une marge de progression dans la conservation du ballon. Sa taille (1,68m) devra sans doute être compensée par un volume de jeu déjà intéressant mais qui doit encore augmenter.

Xavi Simons, un cas symptomatique au PSG ? "Il y a un problème sur la stratégie globale"

La stat qui claque : Un joueur du dernier tiers, par excellence. Cette saison, en UEFA Youth League, le Néerlandais a souvent montré que son apport statistique pouvait gommer ses quelques défauts. En six matches, il a signé trois buts et six passes décisives, dont un but et une passe décisive cruciaux lors du match décisif contre le Bruges.
Son avenir : Loin d’être garanti au PSG. En fin de contrat en juin 2022, Xavi Simons est à la croisée des chemins et le temps de jeu offert récemment n’incite pas Raiola à privilégier la piste PSG, disposé à lui offrir un contrat longue durée. Alors qu’il se murmure que le Barça aimerait le faire revenir, le Néerlandais aimerait avoir l’assurance de figurer plus souvent chez les pros. Pour cela, il faudra sans doute que Paris dégraisse dans un secteur où les recours sont nombreux et plus expérimentés. Mais pas forcément beaucoup plus légitimes…

Une première titularisation convaincante avec le PSG : le best of de Xavi Simons en 3 minutes

El Chadaille Bitshiabu, le colosse précoce

Son âge : 16 ans
Son histoire : Celle d’un adolescent qui ne passe pas inaperçu. Bitshiabu, recruté en 2016 par le PSG à l’ACBB, est habitué à faire une tête de plus que tout le monde. C’était son quotidien dans les catégories de jeunes… mais cela pourrait, presque, le devenir dans le monde professionnel, puisqu’il mesure 1,98 m. Cette caractéristique physique suscite la curiosité des observateurs et a fait naître depuis plusieurs mois de fortes attentes autour de l’international U18 français. La "hype" qui l’entoure n’est cependant pas comparable avec celle qui accompagne Xavi Simons de longue date.
Son profil : El Chadaille Bitshiabu est un défenseur central gaucher, doté d’une bonne technique, qui se distingue par la qualité de ses relances. L’une des principales craintes, concernant les jeunes joueurs au gabarit hors-norme, est de les voir trop s’appuyer sur leur avantage physique au point que celui-ci risque de biaiser l’estimation de leur potentiel. Bitshiabu ne mise pas tant sur sa stature et semble, par son style de jeu, éviter cet écueil.
La stat qui claque : Il est devenu, ce dimanche en Coupe de France, à 16 ans, 7 mois et 3 jours, le plus jeune joueur de l’histoire de l’équipe première du PSG. Kingsley Coman (16 ans, 8 mois et 4 jours) descend d’un cran dans ce "classement". Le podium est complété par Didier Domi (16 ans, 8 mois et 22 jours).
Son avenir : Il est sous contrat jusqu’en 2024. Il n’est donc pas dans une situation similaire à celle de Simons, par exemple. Bitshiabu semble avoir à la fois plus de temps devant lui pour percer à Paris, moins de pression et peut-être même, moins de concurrents. Ses perspectives d’évolution en interne restent cependant limitées à court terme.

Simons-Dagba-Mbappé : la belle action du PSG pour le doublé du crack parisien

Ismaël Gharbi, le n°10 sur lequel miser ?

Son âge : 17 ans
Son histoire : Ce n’était pas le tube de l’été, mais tout de même : durant la pré-saison, Ismaël Gharbi a beaucoup joué avec les pros du PSG. Il a même participé à la fin de la rencontre perdue par Paris contre Lille lors du Trophée des champions (1-0, 1er août). Avant cela, il avait été buteur face au Mans, en match de préparation, à la réception de la première passe décisive d’une des recrues phares du club parisien : Achraf Hakimi. De quoi le mettre dans la lumière. Transfuge du Paris FC en 2016, il évoluait en marge du groupe professionnel jusqu’en 2021
Son profil : Gharbi est un milieu offensif qui a besoin que le jeu s’articule autour de lui. Un numéro 10 à l’aise balle au pied, mais plus à même de créer des différences par sa vision, le timing et la précision de ses passes, que par des chevauchées. Plutôt frêle, il va probablement devoir s’épaissir pour faire carrière, et ce même s’il conserve un rôle de chef d’orchestre plutôt que de "box-to-box".

Euroscout : Ismaël Gharbi, le n°10 de 17 ans qui toque à la porte des pros au PSG

La stat qui claque : 3 buts en 4 sélections avec l'équipe de France U18. Des standards d'attaquant pour un meneur de jeu, certes sur un faible échantillon.
Son avenir : Son contrat aspirant court jusqu’en juin 2022. L’absence d’accord pour un contrat professionnel, entre lui et son club, suggère qu’il puisse partir sous peu. France Football a évoqué, dès 2020, un intérêt du Borussia Dortmund à son égard. L’hypothèse d’une aventure parisienne qui se poursuivrait n’est cependant pas à exclure. Ce dossier ne représente pas un enjeu en termes d’indemnités de transfert pour le PSG, qui pourrait lui faire une proposition à l’issue de la saison.

Kimpembe : "Moi qui suis un titi parisien comme eux, je suis passé aussi par ces moments importants"

Edouard Michut, le patient successeur annoncé

Son âge : 18 ans
Son histoire : Il a vite généré un frémissement dans les équipes de jeunes du PSG, au point d’être affublé du surnom de "nouveau Marco Verratti", qu'il a remplacé à l'heure de jeu ce dimanche. Mais en contradiction avec ce relatif emballement, Edouard Michut n’a pas grillé les étapes. Il a signé un contrat professionnel jusqu’en 2023, l’an passé, puis a été prolongé jusqu’en 2025 cette année. L’ancien pensionnaire du FC Versailles ne compte qu’une apparition en Ligue 1, dans les derniers instants d’un succès à Dijon en février dernier (0-4). Participer ce week-end à la victoire au Stade du Hainaut face à l’Entente Feignies-Aulnoye (0-3) était pour lui, comme pour ses trois compères, une parenthèse.
Son profil : Plutôt celui d'un numéro 6, même s’il peut jouer un cran plus haut. Edouard Michut, international U19, a une bonne conduite de balle et brille dans le redoublement de passes courtes. La comparaison avec Verratti est élogieuse, son aisance technique n’atteignant pas celle du "Petit Hibou". En revanche, par sa faculté à pousser ses actions offensives, Michut s’en détache positivement.
La stat qui claque : Seulement deux joueurs du PSG sont liés au club pour une plus longue durée que Michut : Achraf Hakimi et Gianluigi Donnarumma, sous contrat jusqu'en juin 2026.
Son avenir : Avec encore, théoriquement, trois saisons et demie devant lui, Michut pourrait avoir des opportunités au PSG, même si le secteur dans lequel il évolue est bouché. La patience semble de mise pour lui. Le milieu de terrain français ne fait en tout cas pas l’objet de rumeurs à quelques heures du mercato d’hiver, alors que la piste FC Barcelone était dans l'air il y a quelque temps.

Mbappé en leader, des jeunes en bonus : le résumé de Feignies-Aulnoye - PSG

Ligue 1
Xavi Simons, un cas symptomatique au PSG ? "Il y a un problème sur la stratégie globale"
18/11/2021 À 11:51
Ligue 1
Pochettino et le PSG, ça coince au niveau des primes de la saison... prochaine
IL Y A 4 HEURES