Le choc entre Européens n'a pas trouvé de vainqueur. En manque de ressources et d'idées en fin de rencontre, Marseille et Rennes ont dû se contenter d'un match nul, dimanche, lors de la 8e journée de Ligue 1 (1-1). Chaque équipe a connu des temps forts et Mattéo Guendouzi s'est particulièrement illustré avec un but contre son camp (25e) puis l'égalisation en début de seconde période (52e). L'OM passe provisoirement seul en tête du classement avec 1 point d'avance sur le PSG qui défie Lyon ce soir. Rennes est 8e.
Ligue 1
79 points, 34 rouges, 0 victoire… Les chiffres surprenants après 8 journées
19/09/2022 À 22:29
Malgré leurs deux jours de récupération en moins par rapport à leurs adversaires, les Rennais sont partis à l'assaut de la surface marseillaise dès les premières secondes. La tête d'Arthur Theate sur corner a filé juste au-dessus de la cage de Pau Lopez (2e). Si l'OM a répondu avec une frappe de Guendouzi qui est également montée au-dessus du but de Steve Mandanda (8e), les Olympiens ont continué de souffrir. Toujours sur corner, Joe Rodon a obligé Lopez à repousser sur sa ligne (11e).

S'est-on trop enflammé avec le PSG ?

L'OM secoué

Olympien le plus tranchant tout au long du match, Nuno Tavares a décoché une bonne frappe axiale de peu à côté du cadre (17e) puis une autre que Steve Mandanda, de retour son jardin et accueilli comme il se doit par le public du Vélodrome, a réussi à repousser (23e). Ces deux tentatives n'ont cependant pas atténué la domination tactique bretonne. Les visiteurs ont pris de vitesse leurs adversaires en attaquant rapidement sur la droite et Guendouzi a maladroitement détourné le petit centre rasant d'Hamari Traoré vers la cage de Lopez (0-1, 25e).
Les hommes de Bruno Genesio ont pressé haut, fermé les couloirs et profité de la première période ratée de Jonathan Clauss pendant qu'Alexis Sanchez ne voyait pas le ballon. Si le jeune Désiré Doué, 17 ans, a souvent percuté, il a aussi réalisé quelques erreurs tandis qu'Amine Gouiri n'a pas assez pesé et Rennes a atteint la pause avec seulement une courte avance.

Tudor - Payet : à qui la faute ?

Guendouzi et les siens se remettent à l'endroit

Les joueurs d'Igor Tudor, eux, ont redressé la barre dès la reprise et montré un visage beaucoup plus conquérant. Amine Harit a obtenu un corner à gauche, Jordan Veretout l'a frappé et Guendouzi s'est racheté en marquant de la tête au premier poteau (1-1, 52e). L'ancien Lorientais a signé son premier but dans le bons sens cette saison et redonné vie au Vélodrome. Les Olympiens ont poursuivi sur cette lancée et ont fait le siège du camp adverse notamment grâce aux nombreuses percées de Tavares. Les défenseurs bretons ont cependant tenu bon.
Au fil des nombreux changements, Rennes a même retrouvé un peu d'énergie. Lancé pour le dernier quart d'heure, Jérémy Doku a fait parler sa faculté de percussion mais aussi envoyé le ballon au-dessus de la cible sur son tir en angle fermé sur la droite. Sortis du banc marseillais juste avant, Dimitri Payet et Cengiz Ünder, eux n'ont pas réussi à se mettre réellement en évidence malgré la volonté offensive phocéenne dans les ultimes minutes. L'OM laisse filer ses premiers points à domicile cette saison mais saura s'en satisfaire. Même chose pour Rennes qui ne s'est pas encore imposé hors de ses bases mais a su gagner en consistance.
Ligue 1
Loin du Vélodrome, Mandanda et "son rôle de papa"
17/09/2022 À 13:51
Ligue 1
Gueye : "Si je marque, Mandanda va me tuer"
16/09/2022 À 16:46