"Paris mérite un meilleur stade". Nasser Al-Khelaïfi n'a pas caché ses ambitions, dans un article paru ce mercredi dans le média économique Bloomberg. Toujours en négociations avec la ville de Paris, le Paris Saint-Germain ne semble pas avancer. "Ma première option est de ne pas bouger. Mais la ville de Paris nous pousse à déménager", explique le président du club de la capitale.
Si la première option d'Al-Khelaïfi est de ne pas bouger de la porte de Saint-Cloud, il espère surtout lancer des travaux pour agrandir le stade et créer une capacité de plus de 60 000 places dans le Parc des Princes actuel. Mais le stade n'est pas la propriété du club détenu par les Qataris mais bien de la ville. Le conseil de Paris demande pour l'instant une somme bien trop élevée pour le PSG "quatre fois supérieure à la valeur marchande alors que le stade a été évalué par un expert immobilier de la mairie", explique un journaliste de la CBS.
Ligue 1
Lambrecht nommé directeur général de Monaco
IL Y A 6 HEURES
Une somme exorbitante qui ne permet pour l'instant pas à Qatar Sport Investments de pourvoir lancer ses précieux travaux. L'une des seules options, que n'écarte pas Al-Khelaïfi, reste alors l'achat du Stade de France (81 000 places). Justement, Ben Jacobs rappelle que le gouvernement français cherche un offreur pour sa mythique enceinte située à Saint-Denis. Au club, la piste de la construction d'un nouveau stade est aussi d'actualité. "On a identifié deux sites", révèle même l'entourage des propriétaires du PSG dans L'Equipe.

Dembelé, la preuve que Deschamps doit bricoler

Ligue 1
Cinq mois et puis s'en va : Suarez quitte l'OM en prêt pour Almeria
IL Y A 6 HEURES
Ligue 1
Rachat de l'OL : Un "ultime délai" jusqu'à mercredi pour Textor
IL Y A 10 HEURES