Voilà une polémique dont Florian Thauvin se serait bien passé. Invité de l'émission "Rothen s'enflamme" sur RMC vendredi soir, c'est bien l'ancien Marseillais lui-même qui a enflammé les débats sur les réseaux sociaux. En cause ? Une conversation "en off" entre le gaucher, le journaliste Jean-Louis Tourre et l'ancien Parisien Jérôme Rothen, qui pensaient les micros coupés. Mais ils ne l'étaient pas.
Suivez une année complète de sport et d'événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Tout est parti des propos de Thauvin sur le cadre de vie idyllique dont sa famille profite au Mexique, notamment son fils. "Je n'ai pas pu en parler pendant l'interview, mais rien que pour mon fils, tu imagines qu'aujourd'hui il a 2 ans. Il parle français avec nous, espagnol avec la nounou et il est à l'American School. C'est un truc de fou, rien que pour lui", s'est réjoui le joueur des Tigres. Avant que notre confrère de RMC ne le relance : "En vrai, tu ne t'imaginais pas l'élever à Marseille non ? Au milieu des dingos et tout ?"
Ligue 1
Boateng, la chute libre
IL Y A 4 HEURES
Mon fils a 2 ans, ce n'est pas possible qu'il aille à l'école à Marseille
Le début des problèmes pour Thauvin, qui s'est alors mis dans une position délicate : "Je suis honnête, ça je ne peux pas le dire à l'antenne. Mais c'est vrai que quand j'ai eu l'offre de prolongation de l'OM, ils ont fait un effort de dingue, avec un contrat de fou. Longoria et Sampaoli ont tout fait. Mais je me suis dit, 'mon fils il a 2 ans, ce n'est pas possible qu'il aille à l'école à Marseille comme ça'. Même moi et ma femme on n'en pouvait plus."
Des propos très mal perçus par la communauté marseillaise, qui n'a pas tardé à réagir après cette fuite. A commencer par le maire de Marseille, Benoît Payan. "Bonsoir RMC Sport. Pour info : l’OM est le plus grand club français, Marseille sa plus belle ville et les Marseillais son peuple le plus incroyable. Bonne soirée. #TeamOM", a-t-il tweeté.
Inévitable, la réaction du champion du monde 2018 n'a pas tardé, via une vidéo postée sur Twitter. "Je suis vraiment déçu, dégoûté, je le vis comme une trahison, parce qu'on ne dévoile par une conversation privée publiquement", a-t-il d'abord regretté concernant cette fuite. Avant de revenir sur le fond. "Ce qui est important pour moi c'est de revenir sur le sujet, et notamment sur les propos qu'a tenus le journaliste, auxquels je n'adhère pas du tout, qui sont inadmissibles", a-t-il lâché.
J'aurais dû réagir de suite
Avant de reprendre. "J'ai commis une erreur parce que je n'ai pas réagi. J'aurais dû réagir de suite et nous défendre tout simplement. Pour ça, je présente toutes mes excuses à tous les Marseillais. Pour ce qui en est du reste, pour bien éclaircir la situation, j'étais simplement en train d'expliquer que j'avais fait le tour à Marseille, que j'avais besoin d'un changement dans ma vie professionnelle et privée, et que j'étais fier et content de pouvoir offrir l'opportunité à mon fils de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, et le fait qu'il puisse apprendre plusieurs langues".
Le journaliste Jean-Louis Tourre s'est également expliqué, indiquant que "ce n'était bien sûr pas destiné à être diffusé". "Je regrette le mot 'dingos' pour qualifier les Marseillais. Une familiarité pour désigner le contexte particulier que l'on doit gérer quand on joue à l'OM", a-t-il ajouté. Une précision qui ne devrait pas suffire à calmer les débats. Pas plus que le rappel de Florian Thauvin sur son attachement à l'OM…
Ligue 1
L'OM passe à l'offensive pour Malinovskyi... et pourrait céder Ünder à l'Atalanta
IL Y A 8 HEURES
Ligue 1
Tudor reste inflexible sur Payet, Rongier assure qu'il est "toujours impliqué"
IL Y A 9 HEURES