Ce serait marquant. Une preuve de désengagement ? Ou de pépins financiers ? Pour le moment il est difficile de répondre mais une chose devient un peu plus sûr ce lundi, le Qatar, par le biais de son Qatar Sports Investments (QSI), arrivé en 2011, pourrait prendre moins de place au Paris Saint-Germain. Même si la vente complète est aujourd'hui totalement écartée.
"Les gens parlent toujours du PSG, en pensant que nous n'avons que de l'argent à dépenser. Ce n'est pas vrai. Nous avons mis soixante-dix millions dans le club. Aujourd'hui, il en vaut plus de 4 milliards. Comme je l'ai dit, nous avons différentes offres de rachat. C'est une bonne affaire, une affaire fantastique. Une offre de rachat de 4 milliards ? Plus de 4 milliards, bien sûr. Mais nous n'allons pas vendre le club. Mais pourquoi pas un petit pourcentage du club. Nous réfléchissons à différentes offres en fait", a lancé ce lundi Nasser Al-Khelaïfi, au micro de TalkSport.
Ligue 1
Lambrecht nommé directeur général de Monaco
IL Y A 6 HEURES
Si le président du PSG avance une somme élevée à 4 milliards pour s'emparer du club, Forbes l'estimait plutôt autour de 3 milliards. Peu importe, une somme colossale, même pour une petite part achetée par un potentiel actionnaire. Justement, nos confrères de L'Equipe évoquait ce samedi la possible arrivée d'un fonds d'investissement américain. Une part de 10% (300 millions), à 15% (450 millions) était avancée par le quotidien, sans préciser l'identité du potentiel nouveau venu dans la capitale.

La Coupe du monde, un tremplin pour les joueurs, un piège pour les clubs

Ligue 1
Cinq mois et puis s'en va : Suarez quitte l'OM en prêt pour Almeria
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
Rachat de l'OL : Un "ultime délai" jusqu'à mercredi pour Textor
IL Y A 11 HEURES