Il aurait pu manier la langue de bois et botter en touche. La plupart des entraîneurs aurait certainement agi de la sorte sur une conférence de presse de présentation officielle. Pas Christophe Galtier. Au moment d'évoquer la toujours délicate question du système, le nouveau coach du PSG a répondu sans détour. "Il y a une orientation vers une défense à trois, oui", a-t-il déclaré. Une annonce qui n'est pas anodine. Elle a ses implications sur l'effectif parisien actuel, et aura ses conséquences sur le mercato du club de la capitale.

Défense : L'enjeu de garder Kimpembe

Ligue 1
L'entourage de Messi dément un rapprochement avec le Barça
IL Y A 9 HEURES
Dans l'optique d'aligner une défense à trois, il vaut mieux avoir un contingent important de défenseurs centraux. C'est déjà le cas au PSG, en attendant l'arrivée éventuelle de Milan Skriniar qui viendrait encore renforcer ce secteur. Avec Marquinhos, Sergio Ramos, Presnel Kimpembe, Abdou Diallo, Thilo Kehrer et Danilo Pereira, qui a déjà évolué à ce poste, Paris est bien armé dans l'axe défensif. Du moins, pour le moment. Depuis le début du mercato parisien, les noms de Kimpembe, Diallo et Kehrer sont régulièrement cités parmi les départs possibles.

Que donnerait la défense du PSG avec Skriniar ?

Le passage durable à une défense à trois peut déjà favoriser Kehrer et Diallo, plus à l'aise dans cette configuration du temps où ils évoluaient en Bundesliga. Mais le cas Kimpembe revêt encore davantage d'enjeu. L'international français n'est pas toujours irréprochable, mais il reste un cadre expérimenté et un joueur emblématique du club. Il peut avoir un temps de jeu important, même en cas d'arrivée de Skriniar, tant Ramos collectionne les pépins physiques. S'il venait à partir, et même si le jeune El Chadaille Bitshiabu aspire à intégrer durablement le groupe pro, Paris serait certainement contraint de lui trouver un remplaçant lors du mercato. Pas forcément le meilleur calcul.

Pistons : Trouver une doublure à Hakimi

Le PSG était déjà à la recherche d'une doublure pour Hakimi dans le cadre d'une défense à quatre. Amenés à tenir ce rôle la saison passée, Kehrer n'a jamais vraiment donné satisfaction à ce poste tandis que Colin Dagba, largement contrarié par les blessures, est vraisemblablement en route pour Strasbourg. Le besoin d'une solution de repli en cas de pépin avec Hakimi n'est que plus criant dans le cadre d'une défense à trois. C'est d'un véritable piston dont le PSG a besoin, un rôle qui correspond encore moins aux qualités de Kehrer.

"Galtier, c'est un mini Didier Deschamps"

Paris étudiait dans cette optique le profil de l'ancien Montpelliérain Nordi Mukiele, désormais au RB Leipzig. Il a toutes les raisons de creuser encore davantage cette piste, voire d'en explorer d'autres. Au moins, le problème ne se pose pas à gauche. Bien au contraire. Nuno Mendes, transféré définitivement du Sporting après un prêt réussi la saison passée, a prouvé sa capacité à être performant dans un rôle de piston au Portugal, peut-être encore davantage qu'au poste d'arrière gauche dans une défense à quatre où il était utilisé la saison passée. Et Juan Bernat a lui aussi le profil idéal pour être une doublure de luxe du Portugais.

Milieux : C'est plus bouché que jamais

Il y a évidemment plusieurs options pour articuler le milieu de terrain dans un système à trois défenseurs centraux. La perspective d'aligner un entrejeu à trois éléments existe. Mais ce n'est pas la tendance au PSG car cela ne laisserait que deux postes en attaque. Galtier se verrait ainsi contraint de laisser une méga-star sur le banc entre Kylian Mbappé, Leo Messi et Neymar. Le nouvel entraîneur du PSG semble plutôt disposé à aligner ces trois hommes en attaque, à juste titre. Et se contenter ainsi de deux hommes dans l'axe de l'entrejeu.

Et maintenant Fofana : Paris va-t-il trop loin dans ses pistes made in L1 ?

Cela impliquera fatalement des départs dans un secteur très embouteillé, où Paris a de surcroît enregistré sa première recrue estivale avec Vitinha. Avec le Portugais, Marco Verratti, Leandro Paredes, Idrissa Gueye, Ander Herrera, Georginio Wijnaldum et Junior Dina Ebimbe, l'effectif parisien ne compte pas moins de sept joueurs pour seulement deux postes, contre trois dans le 4-3-3 privilégié auparavant par Mauricio Pochettino. Sans parler des deux plus grands espoirs du centre de formation parisien, Warren Zaïre-Emery et Ayman Kari, qui évoluent aussi à ce poste. Paris doit dégraisser impérativement dans ce secteur. Et massivement.

Attaque : Quels rôles pour Neymar et Messi ?

Au moment d'évoquer ses attaquants, plus précisément le cas de Neymar, Galtier n'a pas non plus manié la langue de bois. Le coach du PSG a manifesté son idée de le conserver, sans en dire trop sur le rôle du Brésilien. "Évidemment, il y a un équilibre à trouver dans une équipe, a-t-il souligné. J’ai une idée très précise sur ce que j’attends de Neymar." Deux tendances semblent se dégager dans une configuration à trois défenseurs qui limite l'attaque à trois éléments au maximum : un 3-5-2 avec un meneur derrière deux attaquants axiaux, ou un 3-4-3 avec deux attaquants excentrés et une pointe.
Dans le cadre du 3-5-2, la question est de savoir qui de Neymar ou Messi occupera le rôle de meneur. Le Brésilien, dont le volume de courses est plus important que celui de l'Argentin, semble mieux armé pour tenir un poste qui implique un travail défensif pour aider les récupérateurs. Dans le cadre d'un 3-4-3, Neymar et Messi seraient alignés respectivement sur le côté droit et le côté gauche, un peu comme dans le 4-3-3 de Pochettino. Mais avec une perspective plus nette de pouvoir se recentrer et attaquer les demi-espaces grâce au positionnement plus haut des joueurs de couloirs dans cette configuration. Galtier a le choix. C'est un problème de riches auquel il apprend à s'habituer.

Paris peut-il se séparer de Neymar ? "Il est tout simplement hors marché"

Ligue 1
Sosie de Verratti et chouchou d'Ancelotti : Ruiz, un nouveau regista au PSG ?
IL Y A 18 HEURES
Ligue 1
Bijou de Messi, incorrigible Lopes et ambiance festive : les tops et les flops de la 1re journée
IL Y A 18 HEURES