AFP

Monaco décroche (un peu) Nantes

Monaco décroche (un peu) Nantes

Le 30/11/2012 à 20:40Mis à jour Le 30/11/2012 à 20:55

Monaco a pris seul les commandes de la Ligue 2 en battant Sedan (3-1) lors de la 16e journée. Nantes accroché par Niort à domicile (0-0) est à deux points. En bas de tableau, Auxerre surnage, alors que Lens et Le Havre poursuivent leur remontée.

Dans le choc des extrêmes, Monaco n’avait pas droit à l’erreur. Très vite, les hommes de Claudio Ranieri ont rassuré Louis-II face à des Sedanais en perdition depuis le début de saison pour s'imposer (3-1). Les joueurs du Rocher ont pris la mesure des Sangliers sur un corner de Poulsen, repris victorieusement de la tête par l’Italien Raggi pour son 2e but de la saison (9e). Pas franchement mis en danger, les Monégasques ont creusé l’écart sur un coup de tête de Kagelmacher devant les 6m, bien servi par Dirar (74e). Ils furent bien inspirés, car Emmanuel Koné réduisait l’écart d’un maitre coup-franc (86e), avant que Touré n’ajoute son but, sur penalty (90e). L’ASM double Nantes, qui recevait de son côté le mal classé Niort, dans un Stade de la Beaujoire clairsemé.

Poussifs, les joueurs du FCNA ont réalisé un petit match (0-0), se heurtant à des valeureux Niortais qui ont même parfois dominé. Deux coups de tête de Cichero (6e, 11e) ont constitué les seules approches sérieuses des Canaris, réduits au silence à l’image de leur attaquant Djordjevic, fraichement récompensé du titre de meilleur joueur du mois d’octobre. C’est même Riou qui maintenait les siens dans la partie, d’un bel arrêt sur une volée de Lafourcade (29e), puis sur une demi-volée bien cadrée d’Hebras (43e). Deaux gâchait la seule réelle occasion des Nantais du premier acte, et ouvrant trop son pied sur un centre de Bessat (38e). Toujours aussi empruntés en seconde période, les hommes de Michel Der Zakarian n’ont pas réussi à forcer le verrou des Chamois, malgré Djordjevic dont le coup de tête trouvait sur sa route un superbe Roche (80e). Le Serbe, nerveux, prenait même le rouge en fin de match après un geste d’humeur (90e). Sale soirée pour Nantes qui perd son trône et son buteur maison pour les prochaines échéances.

Le Havre revit, Auxerre surnage

Transfigurés depuis l’arrivée de Christophe Revault, les Normands font la bonne opération du soir et se replacent à la 8e place, en giflant Tours (3-0). Un missile de Malfleury dans la surface dès les premières minutes (4e) puis un coup de tête parfait de Rivière après un centre de Mesloub (17e) sont rapidement venus doucher les espoirs des Tourangeaux qui ne reviendront jamais dans le match. Ba a cloturé le match avec un 3e but (90e). Le Havre de nouveau dans le coup, tout comme Lens, difficile vainqueur de Laval (1-0) grâce à un penalty tardif de Valdivia (71e). Les Sang et Or occupent la 5e place du classement.

Embarqué dans une chute vertigineuse, Auxerre peut remercier chaleureusement son adversaire du soir, Châteauroux, de s’être tiré une balle dans le pied (1-1). Bien cadenassée par les joueurs de la Berrichonne, L’AJA, s’en est remise à un but gag de Lô Sambou (expulsé par la suite), qui trompait son propre gardien d’une passe en retrait au retour des vestiaires pour ouvrir le score (49e). Ramos aurait pu enfoncer le clou dans la foulée, mais son tir heurtait la barre (50e). Mal lui en a pris puisque dans les derniers instants, le rentrant Garita venait éteindre les Bourguignons avec un but plein de culot (90e). Les troupes de Jean-Guy Walemme gardent difficilement la tête hors de l’eau. Ils sont 16e.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0