Nantes va de l'avant

Nantes va de l'avant
Par Eurosport

Le 15/09/2009 à 06:15Mis à jour

Sous l'impulsion d'un duo Darcheville-Zerka intenable, les Canaris ont dominé Strasbourg (2-1) lundi soir, en clôture de la 6e journée. Cette quatrième victoire en cinq rencontres leur permet de se hisser à la deuxième place du classement. De son côté, les Alsaciens restent avant-derniers.

LIGUE 2 - 6E JOURNEE

NANTES - STRASBOURG : 2-1
Buts : Zerka (23e) et Darbion (43e s.p.) pour Nantes, Ledy (3e pour Strasbourg)

Oublié, le début de saison poussif. Le FC Nantes est bien le ténor annoncé cet été, ce prétendant déclaré à la remontée immédiate parmi l'élite. Les Canaris l'ont prouvé lundi soir, en alignant un quatrième succès en cinq rencontres. Leur dernière victime en date ? Le RC Strasbourg, un autre habitué de la L1. Le remue-ménage interne et l'intronisation de Pascal Janin à la place de Gilbert Gress n'ont pas encore l'effet escompté : le club alsacien est plus que jamais englué à la 19e place de la L2 à l'issue de cette ultime rencontre de la 6e journée.

Le FCN, lui, connaît une trajectoire nettement plus réjouissante. Le voilà deuxième du classement, à une petite longueur du leader caennais. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, l'équipe de Gernot Rohr peut se targuer d'avoir trouvé en Jean-Claude Darcheville et Moncef Zerka un tandem offensif de choc. Bien que privée d'Ivan Klasnic, parti à Bolton, et de Tenema N'Diaye, suspendu, l'attaque ligérienne a confirmé qu'elle était la plus prolifique du Championnat.

Insaisissable Darcheville

Associés pour la première fois aux avant-postes, Darcheville et Zerka ont en effet affiché une complicité précoce et prometteuse, mettant au supplice la plus mauvaise défense de L2. Intenable, le Guyanais a servi l'ancien Nancéien pour signer l'égalisation nantaise (1-1, 23e). C'est toujours depuis le côté gauche que l'ex-Valenciennois a pris de vitesse Habib Bellaïd pour trouver une énième fois son compère. Et obtenir un penalty, transformé par Darbion (2-1, 43e).

En reprenant l'avantage juste avant la pause, Nantes a vite effacé un début de rencontre hésitant, sanctionné par un but de David Ledy dès la 3e minute (0-1). Très inspirés dans le jeu, constamment en mouvement, les Canaris auraient pu tuer le match si la tête de Shereni (30e) et la cuisse de Darcheville (38e) n'avaient pas trouvé les montants de Cassard. Dominateurs en première période, ils ont pourtant semblé cuits physiquement en seconde, se contentant de contenir les assauts alsaciens. Entreprenant, Strasbourg s'est montré malheureux, lorsqu'un un centre-tir de Ledy s'est écrasé sur la transversale de Kamenar (73e). L'effet Janin attendra. La première victoire alsacienne de la saison aussi.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0