Panoramic

Ligue 2 : Nancy bat Le Havre (3-1) et rejoint Dijon en tête

En battant Le Havre, Nancy rejoint Dijon mais lui laisse la tête

Le 28/11/2015 à 15:49Mis à jour Le 28/11/2015 à 17:11

L'AS Nancy Lorraine s'est imposée dans son antre de Marcel Picot (3-1) face au Havre, samedi pour le compte de la 16e journée de Ligue 2. Le club lorrain rejoint en tête Dijon, vainqueur chez le Paris FC vendredi (0-3), mais perd son fauteuil de leader par rapport à la dernière journée, à cause d'une moins bonne attaque.

Les commandes du championnat de Ligue 2 ont changé de mains lors de cette 16e journée. Dijon a repris la tête, perdue lors du 14e acte de la saison. Malgré sa victoire face au Havre (3-1) samedi après-midi, la troisième consécutive, Nancy n'a pas réussi à rester devant les Bourguignons, vainqueurs chez le Paris FC vendredi soir (0-3). Les deux équipes comptent le même nombre de points (32), la même différence de buts (+16), mais l'ASNL dispose d'une moins bonne attaque (26 buts marqués contre 31).

Après avoir concédé l'ouverture du score face à Joseph Mendes (18e), les locaux ont égalisé juste avant la pause par Junior Dalé, d'une reprise au premier poteau sur un centre venu de la droite (42e). Au cours du second acte, les joueurs de Pablo Correa ont manqué de réalisme avant de prendre l'avantage à la 79e minute. Julien Cétout a profité d'une erreur de Fabien Farnolle sur un corner. Dans le temps additionnel, Youssouf Hadji a trouvé la transversale, mais Youssef Ait Bennasser a suivi, marquant d'une talonnade (90e+4).

Le HAC a subi sa première défaite sous la direction de son nouvel entraîneur, Bob Bradley. Le technicien américain avait dirigé sa première rencontre lundi soir, avec un match nul (0-0) malgré une nette domination face à Brest. Les Normands étaient invaincus depuis cinq journées de championnat. Ayant perdu avec deux buts d'écart, ils glissent à la cinquième place du classement, derrière Clermont, avec une moins bonne attaque. Le Red Star et Auxerre comptent aussi 24 points en 16 rencontres, soit huit de moins que les co-leaders.

0
0