Panoramic

Lyon en demie malgré sa défaite face à Wolfsburg (0-1)

Lyon a joué à se faire peur

Le 29/03/2017 à 22:38Mis à jour Le 29/03/2017 à 23:06

L'Olympique Lyonnais s'est donné quelques sueurs froides mais rejoint le PSG en demi-finale de la Ligue des champions. Les tenantes du titre, qui avaient gagné 2-0 à Wolfsburg, se sont inclinées face aux Allemandes (0-1), mercredi au Parc OL. Elles défieront Manchester City ou Hjorring au prochian tour.

On retrouvera bien deux clubs français en demi-finale de la Ligue des champions féminine. Après le PSG qui a éliminé le Bayern, les Lyonnaises, victorieuses à l'aller (0-2), ont validé leur qualification au match retour face à Wolfsburg. Dans ce remake de la finale de la précédente édition, elles se sont inclinées au Parc OL (0-1). Mais elles ont préservé un maigre avantage pour se hisser dans le dernier carré. Au prochain tour, les joueuses de Gérard Prêcheur affronteront, fin avril, le vainqueur de la confrontation entre les Danoises du Fortuna Hjorring et les Anglaises de Manchester City.

Malgré le soutien de près de 15 000 spectateurs, les Lyonnaises ont beaucoup souffert ce mercredi soir. Prises entre l'envie de gérer l'avance acquise en Allemagne et le fait de marquer pour tuer tout suspense, elles ont surtout laissé la responsabilité du jeu à leurs adversaires, bien plus entreprenantes et poussées vers l'avant. Encore plus après avoir manqué de peu l'ouverture du score quand Le Sommer a repris du gauche une déviation de la tête de Renard sur corner et a vu le ballon heurter le poteau puis finir dans les bras de Schult (17e).

Plusieurs arrêts déterminants de Bouhaddi

Dès lors, elles ont joué très bas et ont fait preuve de maladresses techniques face à la pression adverse. Bouhaddi a été très sollicitée et s'est montrée impeccable face aux tentatives d'Harder (36e), Graham Hansen (47e) ou Kerschowski (75e). Elle a aussi été sauvée par son montant quand Renard a détourné malencontreusement un centre venu de la droite (35e).

Mais la gardienne de l'équipe de France n'a rien pu faire quand Graham Hansen a transformé un penalty justifié pour une faute de Buchanan sur Harder (0-1, 82e). Une ouverture du score trop tardive pour que les Allemandes fassent basculer le sort de ce quart de finale. Le carton rouge de frustration récolté par Blässe dans le temps additionnel en témoigne. En éliminant un sérieux rival, Lyon peut encore rêver d'un quatrième sacre européen.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0