Il y a des nuls à domicile qui font figure de bon résultat. C’est clairement le cas ce dimanche après-midi pour le PSG, après ce partage des points au stade Georges-Lefèvre, au camp des Loges face au FC Barcelone dans le cadre de la demi-finale aller de Ligue des Champions féminine (1-1). Après l’ouverture du score de l’attaquante espagnole Jenni Hermoso à la 13e minute, c’est la défenseure américaine Alana Cook qui a égalisé (21e). Dominées techniquement, les coéquipières de Marie-Antoinette Katoto ont répondu présentes dans l’intensité. Elles ont cependant concédé plusieurs situations chaudes, à cause d’erreurs de concentration qu’il leur faudra absolument gommer d’ici le match retour, dimanche prochain en Catalogne à un horaire particulier (12h).
Transferts
70 millions d'euros pour Hakimi : le PSG fait monter les enchères
19/06/2021 À 09:06
La rencontre a été accrochée et les coéquipières d’Irene Paredes ont fait preuve de caractère, avec une Christiane Endler de nouveau essentielle dans le but parisien. La gardienne chilienne a effectivement montré qu’elle fait toujours partie des meilleures du monde, en témoignent ses interventions devant Graham Hansen (35e) et Putellas (53e). Mais cela montre surtout que le PSG a souvent semblé frôler la rupture, devant les assauts de Martens, Graham Hansen et Hermoso.

Katoto rate le coche

Si les Françaises ont égalisé rapidement, elles ont aussi bénéficié de plusieurs situations litigieuses qui ont tourné à leur avantage, comme la charge de Paulina Dudek sur Mapi Leon avant la pause ou la frappe puissante de Lieke Martens déviée du coude par la capitaine Paredes. Les joueuses entrainées par Lluís Cortés ont montré plus de maîtrise dans leur jeu et auraient même pu empocher la victoire, sans la maladresse d’Asisat Oshoala en fin de rencontre.
Dans une semaine, dans le Stade Johan Cruyff, la prestation de Marie-Antoinette Katoto sera également essentielle, alors que l’attaquante de l’équipe de France a manqué deux duels cruciaux face à la gardienne Sandra Paños. Ce n’est certainement pas le moment de rappeler de vieux démons. Alors que le public espagnol sera présent dimanche prochain, il faudra une prestation collective plus aboutie aux coéquipières de Grace Geyoro pour atteindre une deuxième finale de C1 après celle de 2015. L’exploit de dimanche dernier face aux Fenottes lyonnaises semble déjà loin.

Les joueuses du PSG, avant leur demi-finale aller de Ligue des champions, face au FC Barcelone, le dimanche 25 avril 2021

Crédit: Getty Images

D1 Arkema
"On a attendu ce trophée très longtemps, c’est très spécial" : le PSG libéré, délivré
04/06/2021 À 22:05
D1 Arkema
Championnes, les Parisiennes mettent fin au règne de l'OL
04/06/2021 À 20:36