Enfin une victoire dans cette Ligue des Champions 2022-2023 pour les féminines du Paris Saint-Germain ! Grâce à un large succès contre Vllaznia Shkodër (5-0), les vice-championnes de France se sont débloquées dans cette poule A face au petit poucet du groupe et ont repris provisoirement la deuxième place, juste devant le Real Madrid. Dans un stade Jean Bouin peu rempli, les filles de Gérard Prêcheur ont engrangé de la confiance et vont désormais observer le duel entre Chelsea et le Real, leurs deux concurrents majeurs pour la qualification en quarts de finale de la compétition.
Ligue des champions
"Pour Paris, City et le Real sont absolument à éviter"
03/11/2022 À 00:20
Le PSG le savait : cette troisième journée de C1 féminine 2022-2023 devait servir pour recoller au duo de tête. Une mission accomplie dans les règles de l'art, puisque les Franciliennes ont pu compter sur leur réalisme offensif pour soigner leur différence de buts face à un adversaire largement à leur portée. Première équipe albanaise de l'histoire à se qualifier pour la phase de poules de la Ligue des champions, Vllaznia a tenu jusqu'à la trente-neuvième minute de la partie avant de céder sur une action locale.

L'addition aurait pu être encore plus salée

Lancée par Ashley Lawrence, Grace Geroyo a trompé la vigilance de Kaylin Williams-Mosier pour ouvrir le score (1-0, 39e). Jusqu'ici parfaite, la gardienne de but américaine a cédé une seconde fois sur un centre de Sakina Karchaoui repris malencontreusement par la défenseure Matilda Gjergji (2-0, 44e).
En deuxième période, Williams-Mosier a repoussé plusieurs tentatives de Lawrence (52e), Geroyo (63e), Magnaba Folquet (74e) et Manssita Traoré (78e), mais cela n'a pas suffi pour contrecarrer les plans parisiens. D'un penalty, Ramona Bachmann a triplé la mise après avoir elle-même obtenu la faute (3-0, 60e).

Les Bleus ont-ils été aussi convaincants que ça ?

Titulaire à la pointe de l'attaque, Sandy Baltimore a trouvé la faille d'un centre-tir (75e, 4-0). Enfin, Folquet a transformé la défaite albanaise en manita parisienne (85e, 5-0). En fin de match, l'addition aurait pu être encore plus salée mais Williams-Mosier a limité la casse. À domicile, Paris a relancé la machine et s'est payé le luxe de faire reposer Kadidiatou Diani, son arme offensive majeure. Suffisant pour vaincre Chelsea et le Real à l'avenir ?
Ligue des champions
Comment le PSG a laissé échapper la 1re place
03/11/2022 À 00:14
Matches amicaux
Hamraoui, et maintenant le retour en équipe de France ?
02/11/2022 À 14:34