Imago

Silvestre à point nommé

Silvestre à point nommé
Par Eurosport

Le 21/10/2008 à 00:00Mis à jour

Privé de Gallas et Sagna, Arsenal compte sur le retour de Mikaël Silvestre à Fenerbahçe, ce soir, lors de la 3e journée de la Ligue des Champions. Le Français, qui vient de disputer son premier match sous le maillot des Gunners, aura la lourde tâche de so

Si l'attaque des Gunners carbure à plein régime, dans le sillage de Nasri, Walcott ou Van Persie, la défense pose bien des problèmes à Arsène Wenger. Résultat : Arsenal a signé deux matches de championnat ternes (une défaite face à Hull City 1-2 et un nul face à Sunderland 1-1) avant de se reprendre face à Everton (3-1). Mais, privée de William Gallas et Bacary Sagna, l'arrière-garde londonienne n'est pas la plus rassurante. Le retour de blessure de Mikaël Silvestre est donc accueilli comme une bonne nouvelle. D'autant que la première apparition de l'ancien Mancunien, arrivé cet été, s'est avérée plus que convaincante en charnière centrale.

"J'ai été écarté pendant un mois après une blessure lors de mon premier entraînement. Donc j'étais très heureux de revenir dans le groupe et de participer à cette rencontre. J'ai réussi à jouer tout le match, sans problème physique, se réjouit le Français. Je me suis bien senti dans cette équipe et cette défense". A 31 ans, Silvestre peut donc s'atteler à son nouveau challenge. Que peut-il apporter aux jeunes Gunners ? "Mon expérience, répond-t-il. Cela va se faire naturellement. Je ne me suis pas mis la pression par rapport à ça. Je veux être le plus performant possible pour montrer l'exemple et ensuite aider les autres dans les moments difficiles et leur donner des conseils".

250 matches de Premier League

Pour cela, l'ancien joueur de Rennes a sa recette. "La communication est la clé, affirme-t-il. Plus on parle, plus on apprend à se connaître. Si on reste chacun dans notre coin, on ne va pas y arriver. Avec beaucoup de communication, on peut améliorer les points forts, mais surtout les points faibles". Avec déjà 250 matches de Premier League au compteur, il a des arguments à faire valoir : "C'est une équipe qui a du vécu, mais qui manque un peu d'expérience, donc j'espère être là assez longtemps pour voir tout cela aboutir à des titres".

Car Mikaël Silvestre n'est pas venu à Arsenal pour toucher un dernier gros contrat. Le défenseur conserve même beaucoup d'ambitions et espère étoffer son palmarès déjà riche de cinq titres de champions d'Angleterre avec les Red Devils (2000, 2001, 2003, 2007, 2008). "On ne peut jamais faire de prédictions au mois d'octobre. La saison dernière, il ne leur a pas manqué grand chose. Si on arrive à contrôler nos matches et si on arrête d'être mené au score, ce sera plus facile", espère-t-il. Les prochains matches auront donc valeur de test : "On se rode pour les gros chocs à venir. J'espère que l'on sera armé pour ces rencontres, à commencer par Manchester United (le 8 novembre, ndlr)". Arsenal comptera également sur lui pour saisir son billet pour les 8e de finale de la Ligue des Champions à Fenerbahçe, mardi.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0