Un air de déjà vu

Liverpool-Chelsea, ça ne vous dit rien ?
Par Eurosport

Le 08/04/2009 à 00:00Mis à jour

Les confrontations entre Liverpool et Chelsea sont devenues un classique de la Ligue des Champions. Si les Reds et les Blues s'apprêtent à croiser le fer en quarts de finale, c'est d'habitude en demi-finale de la C1 qu'ils se retrouvent. Ce fut le cas en 2005, 2007 et 2008. Souvenirs, souvenirs...

2004/2005 - DEMI-FINALE : LIVERPOOL AU COURAGE (0-0, 1-0)

Pour la première saison de José Mourinho à la tête des Blues, le Portugais réussit à faire aussi bien que son prédécesseur Claudio Ranieri. Comme l'Italien, l'ancien technicien du FC Porto propulse les Blues en demi-finale de la Ligue des Champions. Mais comme Ranieri face à Monaco, Mourinho va tomber sur un os nommé Liverpool. Dirigé par l'autre entraîneur en vogue, Rafael Benitez, le club de la Mersey ne fait pas le poids en Premier League. Mais va trouver la force de renouer avec une finale de Ligue des Champions, vingt ans après le drame du Heysel.

A Stamford Bridge (0-0), comme à Anfield (1-0), les deux matches seront disputés et surtout fermés. Et finalement, c'est un "but" polémique qui va faire la décision. Dès la 4e minute du match retour, Luis Garcia ouvre la marque malgré la tentative de sauvetage de William Gallas. Aujourd'hui encore, on ne sait toujours pas si le ballon a franchi la ligne de but. Les Reds n'en ont cure et éliminent les futurs champions d'Angleterre. Ils remporteront le trophée en battant Milan au terme d'une finale de légende.

2006/2007 - DEMI-FINALE : AU BOUT DU SUSPENSE (0-1, 1-0, 4-1 TAB)

Après une saison de répit, Chelsea et Liverpool se retrouvent pour un "rematch" de 2005. Tout est une nouvelle fois réuni pour que Chelsea passe l'obstacle et dispute enfin sa première finale de Ligue des Champions. D'autant que les Blues ont réussi à l'aller ce qu'ils n'étaient pas parvenus à faire en 2004/2005 : s'imposer à Stamford Bridge. Grâce à Joe Cole, buteur dès la 29e minute de jeu, les joueurs de José Mourinho ont fait plier les Reds. Dominateurs, les Londoniens auraient même pu se mettre à l'abri avec plus de réalisme. Ils le paieront à Anfield.

Dans une ambiance toujours aussi fantastique, Didier Drogba et ses coéquipiers vont plier dès la 22e minute de jeu. Un but signé Daniel Agger. Une revanche pour le défenseur central qui n'avait pas été impérial lors de la première manche face à Didier Drogba. Ce même Didier Drogba qui va se procurer plusieurs occasions pour remettre Chelsea en selle. Sans réussite. 1-1 sur l'ensemble des deux matches, les deux équipes vont se départager aux tirs au but. Cech ou Reina ? Ce sera Reina. Bien inspiré face à Robben et Geremi, l'Espagnol envoie son équipe au paradis d'Athènes. Mais là, il n'y aura pas d'apothéose.

2007/2008 - DEMI-FINALE : CHELSEA, ENFIN ! (1-1, 3-2)

Cette fois, la culture européenne de Liverpool n'a pas suffi. Chelsea en avait trop envie. Et a eu raison de son bourreau au terme d'une double confrontation plus enlevée que les précédentes. Certes, le match aller a été plus intense que spectaculaire mais a tenu toutes ses promesses. Surtout, il a permis à Chelsea, revenu dans les arrêts de jeu sur un coup de tête malheureux de Riise, de repartir d'Anfield en ballottage favorable (1-1).

Au retour et dans un Stamford Bridge chauffé à blanc, Chelsea va vivre une soirée de folie. Mais interminable. Après avoir ouvert le score par l'intermédiaire de Didier Drogba, les Blues voient les Reds revenir à leur hauteur en seconde période, par l'inévitable Fernando Torres. 1-1, balle au centre et place à la prolongation. Une prolongation qui va clairement tourner à l'avantage du club de Roman Abramovich. Grâce à Frank Lampard et une nouvelle fois Didier Drogba, Chelsea s'ouvrira les portes de finale de Moscou. Une finale que Chelsea perdra aux tirs au but face à d'autres rouges, diaboliques ceux-là.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0