Lyon face à un géant

Lyon face à un géant
Par Eurosport

Le 17/12/2009 à 21:35Mis à jour

Faute d'avoir terminé à la première place de son groupe, Lyon s'attendait à un tirage difficile. Les Gones ont été servis. Ils affronteront le Real Madrid en huitièmes de finale de la Ligue des champions au mois de février. Bordeaux, mieux loti, sera opposé aux Grecs d'Olympiakos.

Après le FC Barcelone, voilà le Real Madrid. Sorti par le club catalan, futur vainqueur, en 8es de finale de la Ligue des Champions l'an passé, Lyon retrouvera son rival castillan au même stade de la compétition cette saison. L'OL aura fort à faire face aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo, qui se sont imposés à deux reprises face à Marseille lors de la phase de poules (3-0, 1-3), pour tenter d'accéder aux quarts de finale après avoir échoué en huitièmes lors des trois dernières saisons. Sur les deux dernières saisons, le club rhodanien a d'ailleurs chuté à chaque fois sur l'équipe qui allait remporter le trophée quelques mois plus tard. Jamais deux sans trois ?

Le Real l'espère bien, car la finale a lieu à Santiago-Bernabeu cette année. Mais les Madrilènes devront faire mieux que lors de leurs dernières confrontations face aux Lyonnais. L'OL est en effet invaincu face aux Merengue en Ligue des Champions (deux victoires et deux nuls). Ils avaient aussi été éliminés par Monaco, lors de la formidable épopée monégasque en 2004 (4-2, 1-3). D'ailleurs, le Real avait affronté l'OM en phase de poules cette saison-là... Mais le match retour avait lieu à Louis II, une chance que n'aura pas l'OL cette saison. Lyon-Real, c'est aussi l'opposition entre les deux clubs qui ont le plus dépensé sur le marché des transferts cet été, parmi les qualifiés pour les huitièmes de finale. Un mercato durant lequel Madrid s'était attaché les services de Karim Benzema pour 35 millions d'euros. Le retour de l'ancien Lyonnais sur le stade de ses premiers exploits sera l'un des temps forts de cette confrontation.

Triaud: "Ils doivent être contents aussi"

Si l'OL a hérité d'un adversaire prestigieux, ce n'est pas le cas de Bordeaux. Sans faire injure à l'Olympiakos, qui affiche quand même 37 titres de champion de Grèce, le palmarès du club du Pirée est sans comparaison avec celui du Real sur la scène européenne. Pour les Girondins, l'essentiel était d'éviter l'Inter Milan. L'objectif est donc atteint pour le champion de France, qui ne fanfaronne pas pour autant à l'image de Jean-Louis Triaud. "Nous voulions éviter l'Inter Milan, c'est chose faite. Olympiakos ? Je ne sais quoi dire. Ils doivent être contents, eux aussi, du tirage au sort car nous ne sommes pas un des plus "gros" même si on était dans le pot des premiers. On fait partie des gros et on doit s'y habituer. Certes, le tirage est favorable, mais il sera bon quand on connaîtra le résultat des deux matches. Il ne sert à rien de fanfaronner à ce stade de la compétition", a tempéré le président des Girondins de Bordeaux.

Les Bordelais peuvent cependant avoir le sourire, ce qui n'est pas le cas des clubs italiens. Les Transalpins n'ont définitivement pas été vernis par le tirage au sort. Après Barcelone en poules, l'Inter Milan va devoir se frotter à Chelsea, l'autre favori de la compétition. L'occasion pour Jose Mourinho de se rappeler aux bons souvenirs des Blues et pour Carlo Ancelotti, ancien entraineur du Milan AC passé chez les Blues, de retrouver San Siro. Les Rossoneri, justement, n'ont pas été beaucoup plus épargnés que leur voisin puisqu'ils ont eux aussi hérité d'un club du "Big Four", Manchester United. David Beckham, qui va rejoindre le club lombard cet hiver, peut se réjouir de retrouver Old Trafford. Et que dire de la Fiorentina, qui évoluera face au Bayern Munich. Il n'y avait pas pire tirage possible pour les coéquipiers de Sébastien Frey que le club bavarois, déjà tombeur de la Juventus Turin en match de poule. A l'inverse, les clubs espagnols n'ont pas à se plaindre. Tenant du titre, le FC Barcelone jouera contre le Vfb Stuttgart, tandis que le FC Séville sera opposé au CSKA Moscou.

LE PROGRAMME DES HUITIEMES

Olympiakos-Bordeaux
Bayern Munich-Fiorentina
Lyon-Real Madrid
Stuttgart-Barcelone
CSKA Moscou-FC Séville
Milan AC-Manchester United
FC Porto-Arsenal
Inter-Chelsea

Les 8e de finale aller auront lieu les 16 ou 17 ou 23 ou 24 février. Les matches retour auront lieu les 9 ou 10 ou 16 ou 17 mars.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0