CLAUDE PUEL, Météo France annonce une journée de canicule ce mercredi sur Lyon, craigniez-vous que la chaleur gêne votre équipe à l'heure d'affronter Anderlecht?
C.P. : Oui, même si on peut penser que les joueurs d'Anderlecht n'ont pas trop l'habitude de la chaleur, je crois que cet élément profite plutôt aux équipes qui restent bien en place et qui défendent. Nous, nous devrons multiplier les courses et essayer de contourner un gros bloc défensif. Avec cette chaleur, ce ne sera pas évident.
Vous semblez méfiant avant de jouer contre Anderlecht. Que connaissez-vous de cette équipe?
Téléfoot
Lyon de nouveau patron ?
16/08/2009 À 11:30
C.P : Je ne suis pas méfiant mais réaliste. C'est un adversaire de qualité avec beaucoup de densité physique, notamment sur les coups de pied arrêtés. Ils ont des joueurs très techniques, capables de faire des différences, comme Suarez et Boussoufa. C'est une équipe complète, bien organisée, qui domine son championnat. Avec le match retour là-bas, c'est une confrontation à prendre très au sérieux.
L'OL arrive-t-il dans l'état de forme que vous souhaitiez?
C.P. : On verra, c'est le terrain qui le dictera, surtout que la chaleur va venir s'inviter au débat. En ce mois d'août, à la sortie de la préparation, il y a déjà des matchs très rapprochés : les internationaux vont disputer huit matchs en trois semaines, c'est énorme durant un premier mois de compétition. Globalement, je pense que l'on est pas mal. Tout n'est pas parfait mais on espère être le mieux possible. Je crois que l'on a la capacité de pratiquer un beau football.
L'OL a dépensé 72 millions d'euros pour se renforcer cet été. Avez-vous une équipe taillée pour la Ligue des Champions?
C.P. : Plutôt que de parler du prix, je préfère dire que l'on a un groupe de qualité. Un tour préliminaire n'est jamais évident, d'autant plus avec le match retour à l'extérieur. On se focalise sur cette confrontation et pas sur ses conséquences.
Diriez-vous que ce match peut lancer ou plomber votre saison?
C.P. : Ce match est très important pour continuer notre saison. Point. On n'en est pas à spéculer selon que l'on se qualifie ou non. On est là pour jouer ce match et pour se mettre dans les meilleures conditions pour le retour. On ne pense pas aux conséquences, on est dans l'action. Il faut se focaliser sur le terrain.
Il y a dix ans, l'OL était éliminé au tour préliminaire de la Ligue des Champions par Maribor, Jean-Michel Aulas ou Bernard Lacombe vous en ont-ils parlé?
C.P. : Non, je l'ai juste lu dans les journaux (sourire). Maribor, c'était un autre contexte. Anderlecht me semble bien supérieur à l'équipe de Maribor de cette époque. On ne sera pas surpris, on sait que l'on va affronter une équipe de qualité. Nous sommes prévenus.
Ligue des champions
Lyon évite le pire
07/08/2009 À 13:45
Ligue des champions
Rooney est "ravi"
15/03/2011 À 21:46