AFP

Ayew retrouve la lumière

Ayew retrouve la lumière
Par Eurosport

Le 29/09/2011 à 11:48

Avec Steve Mandanda, André Ayew a été le héros olympien du match contre Dortmund (3-0), inscrivant deux des trois buts de son équipe. Ses premiers en Ligue des Champions. Le chouchou des supporters du Vélodrome a signé un retour fracassant après un début de saison compliqué.

Andre Ayew a flambé. Enfin ! Contre Dortmund, Steve Mandanda excepté, il a été le meilleur olympien du match. Un but plein d’opportunisme et de précision pour l'ouverture du score, un penalty transformé avec sang-froid pour le doublé, une bonne entente avec Loïc Rémy et du travail dans le couloir gauche… En un match, Andre Ayew a contribué à faire oublier un début de saison contrasté, où on lui reprochait justement de ne pas assez peser sur le jeu de son équipe et de ne pas se mettre au diapason de ses partenaires offensifs, Loïc Rémy ou Mathieu Valbuena.

Elu meilleur joueur marseillais par les supporters la saison dernière, le fils d'Abedi Pelé avait à cœur de montrer qu'il mérite toujours l'affection du Vélodrome. Après un été plus agité que prévu, des rumeurs de départ vers Arsenal et une blessure aux adducteurs qui lui a empoisonné la vie, le Ghanéen est reparti de plus belle. "Petit à petit, je commence à retrouver mes sensations et j’ai beaucoup moins de douleurs aux adducteurs, a-t-il confié après la rencontre mercredi. J’essaye de me libérer de plus en plus et ça a plutôt bien marché pour l’équipe." Ce sursaut tombé plutôt bien alors que le jeune homme de 21 ans est actuellement en phase de renégociation de son contrat, et que les dirigeants de l'OM auraient pu être tentés d'injecter un peu d'argent dans les caisses en vendant le prometteur international ghanéen.

"Je rêve d'être capitaine de l'OM"

Partir n'est pas d'actualité. Ayew veut devenir une référence à Marseille : "Quand on arrive dans un grand club, on aspire à devenir un joueur important, a t-il affirmé cette semaine dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui en France. Je commence à l’être, mais c’est loin d’être fini." Mieux, il entend prendre part encore plus activement à la vie d'un club pour lequel il joue depuis 2005 : "Il faut avoir les épaules assez larges pour assumer des responsabilités. Je viens de très bas, j’ai souffert pour avoir ce que j’ai aujourd’hui, je n’ai pas lâché. (...) Aujourd’hui, on me laisse plus la parole dans le vestiaire, les anciens me font confiance. Je rêve d’être capitaine de l’OM, de grandir encore avec ce club."Cela passe par d'autres soirées européennes réussies.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0