AFP

Ligue des Champions : Zlatan Ibrahimovic (PSG), la preuve par quatre

Zlatan, la preuve par quatre
Par Eurosport

Le 07/11/2012 à 00:02Mis à jour Le 07/11/2012 à 10:07

Zlatan Ibrahimovic n'a pas marqué, mardi face à Zagreb (4-0). Mais fait marquer, délivrant quatre passes décisives. Record égalé.

Ibrahimovic n'est pas qu'un buteur hors-pair. Pour ceux qui en doutaient, le Suédois en a apporté la preuve, mardi face au Dinamo Zagreb (4-0). L'attaquant parisien a illuminé de tout son talent et de sa vista une soirée qui n'avait pas commencé sur des bases folles mais qu'il a contribué à rendre agréable. Sur la feuille de match, pas la peine de chercher son nom dans la colonne des buteurs. Non, Zlatan a "simplement" distillé quatre passes décisives. Avant lui, seuls trois joueurs avaient réussi pareille performance en Ligue des champions : Carlos Martins (Benfica), Ryan Giggs (Manchester United) et Sidney Govou (Olympique Lyonnais).

Mardi, le Suédois a tout fait. Absolument intenable pour les pauvres défenseurs du Dinamo Zagreb, l'ancien Milanais, aligné en pointe, a œuvré en véritable meneur de jeu dès le début de la rencontre, n'hésitant pas à constamment décrocher au milieu de terrain et à se mettre au service de ses partenaires. Sa première passe décisive, Ibra l'a délivrée sur un corner joué à la rémoise avec un centre gagnant pour Alex. Un contrôle et une passe en profondeur parfaitement dosée sur le but de Blaise Matuidi. Une vision de jeu exceptionnelle et un caviar pour celui de Jérémy Menez. Enfin, une passe opportuniste après une glissade sur la réalisation d'Hoarau. Toute la panoplie est passée.

Zlatan pas perturbé

"Ibrahimovic a joué pour l'équipe comme il le fait toujours. C'est ce qui en fait un joueur extraordinaire. C'est un leader fantastique, il aide les autres à faire de meilleures choses", a tenu à souligner un Carlo Ancelotti radieux en conférence de presse. Zlatan Ibrahimovic ne l'était pas moins, quelques mètres plus loin en zone mixte. "Numéro 10 ou attaquant, un bon joueur peut jouer partout. Ne pas marquer, ce n'est pas grave. Tout donner pour le collectif, c'est ça le plus important". Nullement perturbé par son expulsion de samedi dernier face à Saint-Etienne, Zlatan Ibrahimovic est même revenu sur ce qui l'attend, mercredi alors que la commission de discipline de la LFP statuera sur son cas en fin d'après-midi. "Je ne sais pas ce qui peut se passer. J'espère juste qu'ils sentent le football. Je ne suis pas inquiet. Il n'y avait rien d'intentionnel. J'arrivais à pleine vitesse et je regardais le ballon." Zlatan était lancé. Il n'a pu s'arrêter. Mardi soir aussi, Zlatan était lancé. Et le Dinamo Zagreb n'a pu l'arrêter.

0
0