AFP

Zlatan Ibrahimovic, le PSG conteste son carton rouge

Zlatan et la thèse du délit de sale gueule
Par Eurosport

Le 13/02/2013 à 01:56Mis à jour Le 13/02/2013 à 11:38

Les Parisiens assurent ne pas comprendre l'expulsion de Zlatan Ibrahimovic dans le temps additionnel. Pour Leonardo, le Suédois a clairement payé sa réputation.

Pourtant, si le PSG pourrait en vouloir à son joueur vedette, tout le monde était surtout remonté contre l'arbitre, Paolo Tagliavento. Carlo Ancelotti est même allé en toucher deux mots à son compatriote à la fin du match. "Je lui ai dit que je ne comprenais pas sa décision et je lui ai demandé une explication". Que lui a répondu l'arbitre? "Rien, comme d'habitude", bougonne le Mister, vraiment pas convaincu sur ce coup-là. "Il a taclé en même temps qu'un autre joueur. C'était un tacle costaud mais un tacle de football, estime-t-il. J'ai vraiment été très surpris qu'il sorte le rouge comme ça."

"Il ne touche même pas l'adversaire"

Leonardo, lui, va plus loin. S'il n'est pas davantage d'accord qu'Ancelotti avec la décision de M.Tagliavento, il pense avoir parfaitement compris le pourquoi du comment. "A mon avis, si ce n'est pas Ibrahimovic, il n'y a pas carton rouge", juge le directeur sportif parisien. Qu'entend-il par là? Qu'Ibra a été expulsé pour ce qu'il est et pour ce qu'il a pu faire par le passé, lui qui avait déjà reçu deux rouges en Ligue des champions dans sa carrière. "Il a payé sa réputation, poursuit le Brésilien. Si ce n'est pas lui qui fait cette faute, je suis certain que l'arbitre ne sort pas le carton rouge. Il prend un jaune, oui, mais pas un rouge. Mais comme c'est Ibra, qu'il a déjà eu des gestes d'humeur par le passé, qu'il est grand et qu'il en impose, on lui met un rouge."

Eurosport

Ce qui est fait est fait mais le PSG espère maintenant pouvoir limiter les dommages collatéraux sur deux fronts: en espérant que la sanction soit la plus légère possible et en remplaçant au mieux son buteur. "Le rouge, c'est une chose, mais j'espère qu'en revisionnant les images, l'UEFA va constater que ce n'est pas mérité. Ce serait normal", plaide encore Leonardo. En règle générale, le tarif pour un rouge direct est souvent de deux matches fermes. Paris en espère-t-il un seul? Quoi qu'il arrive, il faudra faire sans Zlatan au Parc lors du match retour. Là, c'est coach Carlo qui est appelé à la barre. "On va essayer de trouver une bonne solution pour remplacer Ibra. On a des joueurs avec des caractéristiques différentes, que ce soir Ménez ou Gameiro, mais Kevin a déjà bien remplacé Ibra cette saison. On verra ça." Un Gameiro qui, pour l'instant, n'a pas joué une seule minute en Ligue des champions. "Grâce" à Zlatan, ça devrait changer...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0