Le jeunisme à l'extrême

Les Lyonnais ne sont pas seuls. À Anderlecht aussi, on a choisi de courber l'échine et d'exposer les jeunes. Il y a trois semaines, Youri Tielemans a fait ses premiers pas en Ligue des champions à… 16 ans ! Presque un record. Mais pas une grande réussite. Le jeune milieu défensif a couru après des courants d'air lors de la large défaite face à l'Olympiakos (0-3). Ce ne sont pas Alexsandar Mitrovic (19 ans, qui a manqué le penalty de l'égalisation à 1-1) ou Dennis Praet (19 ans aussi, propulsé meneur de jeu des Violets) qui l'ont aidé à compenser son inexpérience criante.

Dans les buts, le numéro 2

Coupe de France
Une victoire facile et Paris rejoint un autre dernier carré
IL Y A 9 HEURES
La fragile colonne vertébrale d'Anderlecht souffre de la cheville, celle de son gardien Silvio Proto. Touché lors de l'échauffement contre Olympiacos, le titulaire a laissé sa place en catastrophe à Thomas Kaminski (encore un jeune, 21 ans mercredi soir). Pour ses premiers pas en Ligue des champions, l'international Espoirs belge a souffert. Souvent abandonné par sa défense, il a essuyé un triplé de Kostas Mitroglou. Mais depuis, il a montré en Jupiler League qu'il méritait l'attention qui lui est portée.

Kaminski Anderlecht Ligue des champions 2013/2014

Crédit: Panoramic

L’inefficacité chronique des attaquants mauves

Le réalisme de Benfica et de l'Olympiakos (cinq buts inscrits à eux deux sur quinze tirs) n'a pas aidé Anderlecht à résister. "Nous n'avons pas un effectif capable de défendre durant 90 minutes, a reconnu le coach John van den Brom en conférence de presse mardi. Il faudra aussi mettre le nez à la fenêtre en espérant profiter des rares occasions que nous pourrions nous créer". L'inefficacité des attaquants mauves a enfoncé le champion de Belgique. Largement dominateur face aux Grecs, le RCSA n'est pas parvenu à convertir une seule de ses dix-huit tentatives ! Depuis le début de la phase de groupes, ça fait 25 tirs pour rien. Sans oublier d'incroyables loupés, comme celui de Guillaume Gillet, choisissant une passe improbable plutôt que d'ajuster le gardien de l'Olympiakos à bout portant.

Des ressources mentales insoupçonnables, si elles existent

Inférieur dans tous les compartiments techniques, Anderlecht espère convoquer un esprit guerrier pour résister au Paris Saint-Germain. Mais les Belges y croient-ils vraiment ? "On va jouer avec notre cœur en tentant de faire douter les Parisiens en début de match", avance le défenseur Cheikhou Kouyaté. Modeste ambition dont on attend de voir si elle sera suivie d'effet. Au bord de la crise, Anderlecht a joué avec la peur au ventre vendredi dernier pour accrocher un succès heureux à Mons (0-2). Un signe que tout ne tourne pas rond à Anderlecht, seulement cinquième du championnat de Belgique.

Mitrovic Anderlecht Ligue des champions 2013/2014

Crédit: Panoramic

Coupe de France
Besoin de rythme ou risque de blessure : Neymar, l'éternel dilemme
HIER À 22:59
Coupe de France
Le PSG sans Verratti ni Navas contre Angers
HIER À 16:13