Panoramic

PSG : Cette "autre médecine" qui a permis à David Luiz de revenir à temps pour le Barça

Cette "autre médecine" qui a permis à David Luiz de revenir à temps pour le Barça

Le 16/04/2015 à 01:17Mis à jour Le 16/04/2015 à 09:05

LIGUE DES CHAMPIONS - L'entraîneur du Paris Saint-Germain Laurent Blanc a déclaré mercredi qu'il n'y avait "pas qu'une médecine" pour expliquer le rétablissement rapide de son défenseur David Luiz, parti se soigner en Russie et qui a joué 70 minutes contre Barcelone.

Son retour dans le groupe avait déjà surpris tout le monde. Victime d'une blessure musculaire à la cuisse il y a 10 jours à Marseille, annoncé absent pour environ quatre semaines, David Luiz s'est rétabli à une vitesse supersonique. Au point de jouer 70 minutes face à Barcelone mercredi soir, après avoir remplacé au pied levé son compatriote Thiago Silva, blessé à son tour en début de match.

David Luiz a donc défié les lois de la médecine. Mais il y a, semble-t-il, médecine et médecine, à en croire Laurent Blanc. Interrogé sur le "come-back" étonnant de son défenseur, Laurent Blanc a manié le mystère. "Il y a d'autres médecines et elles peuvent être efficaces. Il n'y a pas qu'une médecine, je l'ai vérifié moi-même lors de ma carrière. Il y a des méthodes aux résultats plus rapides que la médecine classique. Cela a été le cas puisqu'il était apte pour ce match ", a déclaré l'entraîneur du Paris Saint-Germain au sujet de ce délai de guérison.

" On n'avait pas prévu qu'il entre au bout de 20 minutes"

"On dispose de nouveaux moyens thérapeutiques dans le traitement des lésions musculaires, avait par ailleurs souligné dans Le Monde le médecin du sport Jean Hallade-Massu. Résultat: on peut faire gagner du temps dans la récupération avec, par exemple, des injections enrichies en plaquettes qu'on applique au niveau de la blessure afin optimiser la cicatrisation."

"L'autre médecine", dont Laurent Blanc n'a pas voulu décrire la nature, a donc permis à David Luiz de revenir à temps pour affronter le FC Barcelone, mais il n'était manifestement pas prêt à disputer plus des deux tiers d'un match de ce niveau. Après un début correct, il a totalement sombré. "On avait plutôt pensé le mettre sur le banc pour qu'il puisse jouer peut-être 10 ou 20 minutes. On n'avait pas prévu qu'il entre au bout de 20 minutes", a soupiré Blanc. Si l'autre médecine permet de guérir, elle ne suffit pas à être performant...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0