Panoramic

Ligue des champions-3e tour préliminaire : Lille s'impose sur la pelouse du Grasshopper Zurich (0-2)

Pour Lille, ça ressemble à un départ idéal

Le 30/07/2014 à 20:57Mis à jour Le 30/07/2014 à 23:01

Le LOSC s'est aisément imposé à Zurich face au Grasshopper (0-2), au troisième tour préliminaire aller de la Ligue des champions. Grâce à deux buts signés Corchia et Mendes et face à une triste formation helvétique, les Nordistes ont rendu une copie propre. Match retour le 5 août.

Pour Lille, la Ligue des champions est encore loin. Mais à ce stade de la saison, on avance à la vitesse où on peut et le LOSC est sans doute ravi d'avoir parcouru le premier quart du chemin sans le moindre encombre. Mercredi au Letzigrund de Zurich, où l'Olympique Lyonnais s'était également imposé la saison dernière au même stade de la compétition (0-1), les hommes de René Girard n'ont pas tremblé et ont gagné 2-0. La qualification pour le barrage n'est pas encore acquise mais les Nordistes peuvent l'envisager sereinement, tant ils ont maîtrisé le Grasshopper, malgré un retard dans la préparation. Retard que personne n'a remarqué sur le pré.

Sans Enyeama, Mavuba ou Kalou, encore justes après la Coupe du monde, ou Martin, blessé, les Lillois ont montré un visage avenant, grâce à Sébastien Corchia, notamment. L’ancien Sochalien, enfin transféré à Lille après le raté de l'hiver dernier, a rapidement remercié son nouveau club. Comment ? Une belle reprise en extension après un centre aux petits oignons de Mendes. Davari n'a rien pu faire et Lille a pris un avantage mérité à la demi-heure de jeu (0-1, 29e). Battu lors de ses deux premières sorties officielles en championnat, le Grasshopper n'a pas rebondi face au troisième de la Ligue 1 2013/2014. Esseulé en pointe, Dabbur a fait ce qu'il pouvait. A savoir pas grand-chose.

 Au retour des vestiaires, Lille n'a pas changé la recette. Enfin, un peu quand même… Buteur en première période, Corchia a cette fois servi son passeur, Mendes, qui ne s'est pas fait prier pour tromper Davari d'une reprise de volée acrobatique (0-2, 49e). A l'abri car pas beaucoup plus ennuyés par les hommes de Michael Skibbe qu'en première période, les Lillois ont failli tripler la mise mais Souaré, qui avait sollicité le une-deux avec Rodelin, a manqué de précision devant le but (56e). Dans l'avion du retour, personne ne le lui reprochera.

La joie de Sébastien Corchia (Lille) après son but contre le Grasshopper Zurich au 3e tour préliminaire de Ligue des champions

La joie de Sébastien Corchia (Lille) après son but contre le Grasshopper Zurich au 3e tour préliminaire de Ligue des championsPanoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0