AFP

Ligue des champions - Après Bruges-MU (0-4) : attaqué, Wayne Rooney a répondu par un hat-trick

Quand on attaque Rooney, il claque un hat-trick

Le 26/08/2015 à 23:57Mis à jour Le 27/08/2015 à 09:58

LIGUE DES CHAMPIONS - Critiqué pour son manque d’efficacité au poste d’avant-centre, le capitaine mancunien a répondu aux sceptiques en marquant trois fois à Bruges (0-4), en barrage retour.

En une seule soirée, Wayne Rooney a fait taire les critiques. Le capitaine mancunien a fait trembler les filets adverses à trois reprises, en barrage retour de la Ligue des champions, sur la pelouse du FC Bruges. Et il a grandement participé à la qualification de son équipe (3-1 à l’aller, 0-4 au retour). Le désormais avant-centre des Red Devils n’avait plus marqué depuis 878 minutes en match officiel, il s’est réveillé d’un coup et justifie ainsi la confiance que lui accorde son coach Louis van Gaal pour occuper la pointe de son attaque. "Je connais mes qualités et ce que j’apporte à l’équipe, a commenté Rooney après le match. J’ai eu des occasions ce soir et je les ai converties mais je n’étais pas inquiet."

D’un petit piqué plein de sang-froid, après une subtile offrande de Memphis Depay, Rooney a ouvert le score en première période et mis les visiteurs sur la bonne voie (20e). Très présent dans la surface brugeoise, l’avant-centre a remis cela juste après la pause, en concluant facilement un joli jeu à trois à une touche de balle avec Depay et Ander Herrera (49e). Et moins de dix minutes plus tard, il a profité d’une offrande de Juan Mata pour glisser le ballon entre les jambes du portier belge (57e).

Van Gaal loue son "état d'esprit"

Fort de son coup du chapeau et face à une défense complètement perdue, il a continué sur sa lancée, mais a vu le gardien brugeois dévier son piqué du bout des gants quelques secondes plus tard. En pleine forme et en pleine confiance, Rooney s’est même gracieusement permis de laisser le soin à Javier Hernandez de frapper un penalty. Le Mexicain l’a loupé en glissant et van Gaal n’a pas du tout apprécié (81e).

Chicharito est encore très loin de pouvoir prétendre à une place de titulaire. Wayne Rooney peut ainsi s’attendre à enchaîner les matches au poste d’avant-centre. Il ne s’en plaindra pas. Le joueur de 29 ans a disputé le match dans son intégralité malgré un résultat rapidement acquis. Il s’est démené tout au long de la soirée (plus 10 kilomètres parcourus), s’est toujours montré pleinement disponible et n’a pas hésité à frapper au but avec sérénité (6 tentatives, 4 cadrées). Rooney s’est parfaitement fondu dans son nouveau rôle et van Gaal l’a bien noté. "Wayne a un état d’esprit fantastique, a déclaré le technicien néerlandais. Les joueurs de son calibre reviennent toujours à leur meilleur niveau."

0
0