AFP

Ligue des champions : Le PSG écrase Malmö (0-5) et se qualifie pour les huitièmes de finale

Le PSG s'offre un festival et son billet pour les huitièmes

Le 25/11/2015 à 22:35Mis à jour Le 25/11/2015 à 23:01

LIGUE DES CHAMPIONS – le PSG s'est facilement qualifié pour les huitièmes de finale en signant un carton sur le terrain de Malmö (0-5) lors de la 5e journée. Les Parisiens termineront à la deuxième place du groupe A après la victoire du Real Madrid sur le terrain du Shakhtar Donetsk (3-4).

Vite fait, bien fait. Le PSG sera en huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la quatrième année consécutive après sa victoire éclatante à Malmö (0-5) mercredi, lors de la 5e journée. Paris a rapidement tué le suspense en prenant un break d'avance dans le premier quart d'heure grâce à des buts d'Adrien Rabiot (3e) et Angel Di Maria (14e), avant de corser l'addition en seconde période avec des réalisations de Zlatan Ibrahimovic (50e), Di Maria (68e) et Lucas (82e).

L'équipe de Laurent Blanc ne peut en revanche plus atteindre la première place du groupe A puisque le Real Madrid, vainqueur du Shakhtar Donetsk (3-4), compte trois points d'avance sur les Parisiens avant la dernière journée. Le club merengue est assuré de terminer premier grâce à un meilleur bilan sur ses deux confrontations avec le PSG (0-0, 1-0).

Paris n'a pas connu les problèmes de réalisme rencontrés il y a trois semaines lors de sa défaite à Madrid. Il a su se mettre rapidement à l'abri en marquant sur ses deux premières occasions, d'abord par Adrien Rabiot, d'une tête décroisée sur un centre de Grégory van der Wiel (0-1, 3e), puis par Angel Di Maria, d'une reprise appliquée de l'intérieur du pied gauche sur un service de Blaise Matuidi (0-2, 14e).

Ibra se mêle à la fête chez lui

Impliqué sur ces deux buts, Zlatan Ibrahimovic a lui aussi marqué pour participer à la fête. Chez lui, dans sa ville natale de Malmö, le Suédois a exploité une passe de Matuidi après un pressing payant pour venir tromper Johan Wiland d'un tir enveloppé (0-3, 50e). Après avoir vu Angel Di Maria s'offrir un doublé en catapultant de la tête un centre de Maxwell au fond des filets (0-4, 68e), Ibra n'a pas saisi l'opportunité d'inscrire un deuxième but. Altruiste, il a laissé un coup franc idéalement placé à Lucas. Que le Brésilien a parfaitement botté pour conclure le festival parisien (0-5, 82e).

Ibrahimovic a pu sortir sous les ovations de son public et laisser son équipe finir le travail. Un travail bien fait, même s'il a fallu une intervention décisive de Kevin Trapp devant Jon Inge Berget en première période (23e), et le poteau pour repousser un penalty de Markus Rosenberg en seconde (61e). L'équipe de Laurent Blanc n'a pas concédé de but pour la quatrième fois en cinq journées. Tous les feux sont au vert pour Paris. En attendant le tirage des huitièmes de finale.

0
0