Lyon paie pour apprendre. A 11 contre 10, puis 11 contre 9, en tête au tableau d'affichage avec vent dans le dos jusqu'à la 68e minute grâce à une tête de Jallet (58e) et malgré un penalty de Lacazette, finalement arrêté dans les derniers instants du match (88e), l'OL a laissé échapper deux points sur la pelouse de la Gantoise (1-1) pour ses retrouvailles avec la Ligue des champions. C’est le Zenit, tombeur de Valence à Mestalla (2-3), qui prend les commandes du groupe H.

Ligue 1
Rien de neuf à Lyon, Depay change tout
25/10/2020 À 23:03

Le match nul est plutôt logique tant les Belges ont fait souffrir l'OL avant la pause. Mais plus le scénario du match s'écrivait, plus cette victoire semblait ne plus pouvoir échapper aux Lyonnais... jusqu'à ce que l'égalisation de Milicevic vienne sanctionner l'attentisme des Gones. La tentative de Lacazette stoppée par un excellent Sels ajoute une couche bien épaisse de regrets supplémentaires.

Maxime Gonalons (Lyon) - Ligue des champions 2015

Crédit: AFP

L'OL hors-sujet durant 45 minutes

La sentence aurait pu tomber bien plus tôt lors d'une première période où Lyon a serré les dents. Le score vierge à la pause ressemblait à un petit miracle. Mais la transversale sur une frappe de Lepoitre (10e), le but refusé à l'attaquant belge pour un hors-jeu très mince (26e) ou le raté énorme de Renato (44e) ont accordé un répit inespéré aux Lyonnais.

L'expulsion sévère de Dejaegere (42e) leur a offert une occasion rêvée d'inverser le cours d'une rencontre qui leur filait entre les doigts. Il faut dire que les Belges ont usé d'un ingrédient indispensable en C1 : du cœur et de l'envie à faire déborder une Ghelamco Arena bouillante. Tout ce qu’il a manqué à Lyon durant les 45 premières minutes.

L'expulsion a été un premier tournant. Tout comme l'entrée en jeu de Jallet à la pause en lieu et place d'un Rafael qui a bu un sacré bouillon face à un Simon incandescent. C'est le latéral droit lyonnais qui a sonné la révolte : d'abord en sauvant son camp d'un orteil à quelques mètres de sa ligne (53e) ; puis en prolongeant un corner de Valbuena dans le petit filet d'un Sels impuissant (58e).

L'expulsion de Dejaegere, l'un des tournants du match

Crédit: Panoramic

A l'heure de jeu, Lyon avait toutes les cartes en main. Et quelques minutes après un but refusé pour un hors-jeu contestable de Lacazette (64e), Milicevic a profité du manque d'impact des Gones pour offrir un point mérité à des Belges bien plus concernés ce mercredi soir. Bien sûr, la fin de rencontre a clairement tourné en faveur des hommes d'Hubert Fournier, mais Lyon ne méritait pas mieux.

A voir les visages lyonnais au coup de sifflet final, la frustration était palpable. En particulier sur celui d'un Alexandre Lacazette, inconsolable et décidément bien malheureux en ce début de saison. A l'image d'un Olympique Lyonnais qui ne peut, ce mercredi, s'en prendre qu'à lui-même.

Ligue 1
Un départ tonitruant et l'OL corrige Monaco
25/10/2020 À 21:44
Ligue 1
Dembélé, c'est quoi le problème ?
24/10/2020 À 21:49