L’an passé, Louis van Gaal n’avait pas eu à gérer la Ligue des Champions. Après un épisode catastrophique sous l’ère David Moyes, Manchester United n’avait même pas réussi à se qualifier pour la compétition. Cette année, Old Trafford a bien entendu la petite musique mais l’aventure a tourné court avec une sortie prématurée dès les phases de poules. Outre-Manche, on attendait beaucoup plus du tacticien néerlandais et de son équipe recrutée à grands frais. Après la défaite face à Wolfsburg (3-2) qui a noyé les derniers espoirs des Mancuniens, l’Angleterre désigne un coupable : Louis van Gaal.
"Loser", "Van Damned", "le cauchemar de Van Gaal" : quand ils choisissent une cible, les journaux anglais font rarement dans la demi-mesure. Le fautif, c’est lui, concluent de nombreuses publications. "Si Manchester United ne parvient pas à terminer dans les trois premiers de Premier League, les dirigeants du club devront réévaluer leur avis sur le Néerlandais", attaque le Daily Express. "Van Gaal est-il toujours l’homme de la situation ?", s’interroge le Daily Mail.
Ligue des champions
Manchester United dit, déjà, au revoir à la Ligue des champions
08/12/2015 À 21:37
The Sun, lui, fait la comparaison avec son prédécesseur : "Pour Moyes il y a eu la défaite face à l’Olympiakos (2-0), pour Van Gaal il y aura désormais cette soirée à Wolfsburg. Deux moments où leur capacité à manager Manchester United a été remise en question et où les supporters ont commencé à perdre patience." La question va se poser de plus en plus : le technicien batave fait-il mieux que son prédécesseur, forcé à quitter le poste au bout d’un an ?

Louis van Gaal - Manchester United 2015

Crédit: AFP

On est meilleur que l'an passé
Van Gaal en est persuadé, son équipe est meilleure que celle de Moyes. Et malgré les critiques qui émanent de la presse anglaise, il tente une explication. "Je ne peux pas me défendre car nous sommes éliminés mais si vous regardez les faits, on est allés plus loin en Coupe de la Ligue, on est revenu en C1. On a joué tous ces matches et on est toujours en bonne position en championnat. Les faits disent que l'on est meilleur que l'an passé," a étonnamment expliqué le boss de United après la défaite face à Wolfsburg tout en concédant être "mécontent" de cette élimination.
Une analyse qui est loin d’être satisfaisante pour ceux qui restent sceptiques quant à la qualité de jeu produit par Manchester. Michael Owen, ancien joueur, y est allé de sa critique sur BT Sport : "Il y a d'énormes questions à se poser. Ils jouent mal semaine après semaine. (…) J'ai l'impression qu'avec tout l'argent dépensé, l'équipe est encore plus mauvaise qu'auparavant." Paul Scholes est encore plus lapidaire : "Avec une équipe moyenne, vous avez des résultats moyens. Pour moi ce n'est pas un désastre car je ne suis pas surpris." La question du jeu pratiqué par les Mancuniens se pose. Louis van Gaal, vainqueur de la Ligue des champions 1995 avec l’Ajax, a-t-il encore les bonnes solutions à proposer aujourd’hui ?

United joue avec le frein à main

Sa frilosité tactique laisse songeur outre-Manche. MU ne produit pas un jeu séduisant et c’est peut-être ce qui agace le plus les supporters des Red Devils. Van Gaal prône avant tout la rigueur tactique et défensive. "L’expression ‘jouer avec le frein à main’ est peut-être le meilleur moyen de décrire le style de jeu de Manchester en ce moment," analyse le Daily Mail. Et le club a eu beau empiler les nouveaux joueurs à caractère offensif, les rencontres de United sont loin de sombrer dans la folie ou l’orgie de jeu.
Se pose aussi la question de ses méthodes à l’intérieur du groupe. Son autoritarisme, bien connu, passe apparemment mal auprès des joueurs. Et son discours est donc d’autant plus difficile à être accepté. Le coach néerlandais a déjà mis de l’eau dans son vin. Mais il lui faudra peut-être changer encore davantage ses méthodes s’il veut retrouver les sommets avec Manchester United. Ou ailleurs.

Louis van Gaal - Manchester United 2015

Crédit: AFP

Transferts
Van Gaal et Manchester United prêts à faire des folies pour Aubameyang
02/12/2015 À 10:46
Premier League
Van Gaal veut Cristiano Ronaldo et ne s'en cache plus
22/11/2015 À 09:07