AFP

Ligue des champions - Real Madrid-Bayern Munich, du grand spectacle en vue

Real-Bayern, un géant va mordre la poussière

Le 17/04/2017 à 22:08Mis à jour Le 18/04/2017 à 16:06

LIGUE DES CHAMPIONS - Très mal partis après leur défaite à domicile à l'aller (1-2), les Munichois devront retrouver leur force de frappe face à des Madrilènes coriaces. Le défi du Bayern : inscrire deux buts au minimum et garder son sang-froid dans un Bernabeu bouillant pour espérer renverser les champions d'Europe en titre.

Le contexte

Les étoiles seront de nouveau de sortie mardi soir dans la capitale espagnole. La manche aller remportée la semaine dernière par le Real Madrid de Zidane sur le terrain du Bayern Munich d'Ancelotti avait déjà offert une grande rencontre sur le plan technique, cela devrait être encore plus le cas lors de ce match retour. Le duel hispano-allemand s'annonce comme un sommet du jeu offensif. D'abord dominateurs devant leur public, les Bavarois s'étaient tiré une balle dans le pied avec un penalty raté et une expulsion. Ils n'auront pas le droit de réitérer ce genre d'erreurs car ils se retrouvent dans l'obligation de s'imposer en marquant au moins deux fois pour inverser une tendance nettement à leur désavantage.

Pour remplir cette délicate mission, le Bayern devrait pouvoir compter sur l'ensemble de ses forces offensives. De retour à un très bon niveau, les trentenaires Arjen Robben et Franck Ribéry ont été ménagés en championnat et seront frais. Surtout, contrairement au match aller, Robert Lewandowski sera très certainement de la partie. En revanche, les Bavarois apparaissent diminués en défense et notamment dans l'axe. Javi Martinez est suspendu, Mats Hummels doit encore déclarer forfait et Jérôme Boateng est douteux. Impérial dans sa cage lors de la première manche, Manuel Neuer devra encore sortir le grand jeu.

Real Madrid's Croatian midfielder Luka Modric (L) and Bayern Munich's French midfielder Franck Ribery (R)

Real Madrid's Croatian midfielder Luka Modric (L) and Bayern Munich's French midfielder Franck Ribery (R)AFP

Car en face, les Madrilènes ne manquent évidemment pas d'arguments. Si Gareth Bale, touché à l'aller, est forfait, ses deux compères de la BBC apparaissent en grande forme. Karim Benzema s'était montré disponible et dangereux au match aller et Cristiano Ronaldo avait signé un doublé retentissant pour atteindre la barre des 100 buts en Coupe d'Europe. Ajputez-y Asensio qui monte en puissance et Isco qui brille de mille feux ces derniers temps, les tenants de la Ligue des champions ont de quoi perturber leurs adversaires.

Le joueur à suivre : Cristiano Ronaldo

Parmi la flopée de grands joueurs qui s'affronteront mardi soir, le nom de Cristiano Ronaldo ressort forcément. Car le quadruple Ballon d'or fait toujours parler de lui dans les grands rendez-vous et répond présent quand le Real Madrid a besoin de son talent de buteur. Il a déjà su faire la différence à l'Allianz Arena et affiche désormais un bilan de six buts en cinq matches de Ligue des champions contre le Bayern. "J'espère marquer un autre doublé au Bernabeu", a d'ailleurs déjà prévenu CR7.

Menaçant sur son côté gauche, Cristiano Ronaldo sait aussi se muer en redoutable finisseur devant le but adverse et constitue un danger constant même quand le niveau et la tension montent. Sur ses 98 buts marqués en Ligue des champions, 46 l'ont ainsi été en phase éliminatoire.

Real Madrid's Portuguese forward Cristiano Ronaldo (R) celebrates with Real Madrid's defender Dani Carvajal

Real Madrid's Portuguese forward Cristiano Ronaldo (R) celebrates with Real Madrid's defender Dani CarvajalAFP

Trois stats à avoir en tête

6 : Les Madrilènes ont disputé les demi-finales de la Ligue des champions lors des six dernières saisons comme l'avait fait le Barça entre 2008 et 2014. Une place dans le dernier carré de la C1 pour la septième année consécutive constituerait un nouveau record.

7 : Le Bayern repart souvent avec un pion dans la valise quand il voyage en Europe. Le club allemand n'a pas réussi à garder sa cage inviolée lors de ses sept derniers déplacements en Ligue des champions. Il faut remonter à décembre 2015 et une victoire 0-2 sur le terrain du Dinamo Zagreb pour trouver trace d'un cleansheet bavarois loin de ses bases.

34 : Le Real Madrid n'a perdu qu'un seul de ses 34 derniers matches de Ligue des champions à domicile (29 victoires, 4 nuls). Les Merengue restent ainsi sur une série de douze rencontres de C1 sans défaite au Santiago Bernabeu.

Ils ont dit

  • Zinédine Zidane (entraîneur du Real Madrid)
" Que le Bayern joue à la maison ou à l'extérieur, cela ne change rien, il joue de la même manière et il va nous compliquer les choses. Nous allons devoir jouer très, très, très bien."
  • Philipp Lahm (capitaine du Bayern Munich)
" Nous allons là-bas pour essayer de renverser le résultat. Ce ne sera pas facile, nous sommes les outsiders, mais nous pouvons aussi gagner à Madrid."
Bayern Munich boss Carlo Ancelotti is embraced by Philipp Lahm

Bayern Munich boss Carlo Ancelotti is embraced by Philipp LahmAFP

Notre avis

Entre un Bayern Munich obligé de pousser et un Real Madrid friable en défense, les débats seront forcément ouverts. Les Madrilènes encaissent des buts à chaque match ou presque et n'ont pas encore signé le moindre cleansheet cette saison en Ligue des champions. Pourtant, malgré toute la volonté bavaroise, les champions en titre ont régulièrement affiché une force de caractère et une capacité de réaction qui leur permettent de passer entre les gouttes à chaque fois. Ce fut le cas au match aller et ce le sera encore certainement au retour. Dans ce domaine, Zinédine Zidane possède un petit avantage par rapport à son expérimenté mentor Carlo Ancelotti.

Ancelotti - Zidane - Allianz Arena

Ancelotti - Zidane - Allianz ArenaAFP

0
0