Getty Images

A peine utilisé par Conceição à Nantes, Sérgio Oliveira est devenu essentiel à Porto

A peine utilisé par Conceição à Nantes, Sérgio Oliveira est devenu essentiel à Porto

Le 13/02/2018 à 23:03Mis à jour Le 14/02/2018 à 11:03

LIGUE DES CHAMPIONS - Discret lors de son passage au FC Nantes la saison dernière, Sérgio Oliveira a réussi à convaincre à Porto Sergio Conceição, qui l'avait réclamé chez les Canaris.

Il était un remplaçant presque anonyme à Nantes la saison dernière. Il sera, avec Porto, un titulaire indiscutable pour affronter Liverpool, ce mercredi soir (20h45) lors des huitièmes de finale de Ligue des champions. La progression de Sérgio Oliveira est celle de milliers d'autres avant lui, avec une difficulté en plus : en quelques mois, le milieu de terrain s'est rendu essentiel dans un club autrement plus exigeant et sous les ordres d'un entraîneur qu'il n'avait visiblement pas convaincu au FCN, à savoir Sérgio Conceição.

Jusqu'ici, son histoire avait pourtant été une accumulation de rendez-vous manqués. Lorsqu'il est devenu, en 2009, le plus jeune joueur à disputer une rencontre officielle avec les Dragons -à 17 ans- le milieu de terrain devait être l'étendard d'une politique accentuant la formation pour faire face à l'interdiction de la tierce propriété d'un joueur et l'instauration du fair-play financier, mises en place depuis. Malgré une clause libératoire très vite rehaussée à 30 millions d'euros, le Portugais a plongé. Des prêts ratés à Beira-Mar, Malines, Penafiel, et deux saisons plus convaincantes à Paços de Ferreira plus tard, il avait été envoyé à Nantes il y a un peu plus d'un an.

Une blessure et quelques bouts de matches à Nantes

Le joueur de 25 ans n'avait pas suscité d'attentes gigantesques. Mais il avait amené l'espoir d'y retrouver un confort, au sein d'une formation nantaise bien structurée, et au contact d'un coach qui avait quelques certitudes sur son potentiel. Blessé plusieurs semaines après avoir disputé ses 19 premières minutes avec les Canaris, face à Marseille, Oliveira avait disputé cinq autres bouts de rencontre en fin de saison sans donner l'impression qu'il méritait mieux. Et en ternissant forcément un avenir déjà bien sombre sur les bords du Douro, où des joueurs d'expérience composaient le milieu de terrain : Danilo Pereira, Hector Herrera, Oliver Torres, Otavio…

Vincent Aboubakar félicite Sérgio Oliveira lors de la victoire de Porto à Monaco, en septembre 2017

Vincent Aboubakar félicite Sérgio Oliveira lors de la victoire de Porto à Monaco, en septembre 2017Getty Images

A Porto, Sérgio Conceição lui a trouvé un rôle. Dans une nouvelle quête de solidité qu'il avait bâtie sans lui au FCN, le technicien portugais l'a aligné une première fois à Monaco, en Ligue des champions. A l'époque, il s'agissait simplement de récompenser "un joueur qui travaille énormément chaque jour", comme il l'avait expliqué après la rencontre. Oliveira lui avait apporté "tout ce qu'[il] cherchait au milieu de terrain" et avait gagné sa confiance pour disputer d'autres matches cruciaux, en Coupe d'Europe ou en championnat, face au Sporting. Sans, pour autant, gratter un statut de titulaire.

Cet hiver, Sérgio a convaincu Sérgio

La blessure de Danilo Pereira, au cœur de l'hiver, lui a offert d'autres opportunités. Le natif de Santa Maria da Feira les a saisies. Et s'est découvert d'autres qualités. Buteur lors du choc face à Braga en début de mois, passeur décisif et auteur d'une nouvelle réalisation le week-end dernier à Chaves, Sérgio Oliveira n'est plus qu'un simple joker. Il a enfin conquis son entraîneur.

"Je n'aime pas individualiser, mais il a su saisir toutes les occasions, a rapporté l'ancien technicien nantais, dimanche. Il est important de donner de la continuité aux bonnes performances, de penser sans arrêt au prochain match, qui est toujours plus important que le précédent. Cette volonté de chercher à s'améliorer est fondamentale. Et Sérgio a parfaitement assimilé cet état d'esprit". Sur la durée, il faudra patienter jusqu'au retour de Danilo Pereira pour savoir si Oliveira n'a produit qu'un énième feu de paille. Sur le moment, il s'est déjà assuré une place pour affronter Liverpool en Ligue des champions. Si on lui avait dit cela il y a un an, il n'y aurait certainement pas cru.

0
0