Getty Images

Avec Zidane, Emery a trouvé un professeur et un bourreau

Avec Zidane, Emery a trouvé un professeur et un bourreau

Le 07/03/2018 à 18:56Mis à jour Le 12/03/2018 à 11:28

LIGUE DES CHAMPIONS – Unai Emery n'a pas soutenu la comparaison avec Zinedine Zidane, lors de cette double confrontation face au Real Madrid. Cette élimination a affiché les limites du technicien basque, qui ne peut plus continuer au PSG.

Unai Emery était sur un siège éjectable. Et Zinedine Zidane s'est chargé d'appuyer sur le bouton déclencheur. Ce huitième de finale a sonné la fin de l'aventure du technicien basque au PSG. La saison prochaine, l'histoire parisienne s'écrira sans lui. Et cette double confrontation face au Real Madrid restera comme l'illustration parfaite de la faillite et de l'impuissance sur le banc parisien de l'ancien boss du FC Séville. Lors de ce huitième, il a fait triste figure au jeu des comparaisons avec Zidane.

C'est simple, Zinedine Zidane a donné une leçon à son homologue. Avant d'arriver au PSG, Emery avait la réputation d'être un fin tacticien. Un amoureux des séances vidéos apte à faire progresser son groupe tactiquement. Il va repartir de Paris avec une image très écornée. Ses deux revers en huitième de finale de C1, alors que Paris accumulait les quarts depuis l'arrivée de QSI, ont illustré son incapacité à sublimer son PSG. Bien sûr, il ne faut pas tout jeter non plus. Le match aller face au Barça la saison passée (4-0) a porté sa marque. Mais la remontada a tout effacé. Et cette saison, c'est affligeant.

Vidéo - "L’ADN du PSG d’Emery est encore moins clair que celui de Blanc"

03:23

Impuissant face à Zizou

A l'aller, Unai Emery a subi une leçon de coaching de Zizou. Pendant que l'Espagnol sortait Edinson Cavani pour Thomas Meunier envoyant un mauvais message à ses troupes, Zidane a su faire basculer la rencontre en lançant Lucas Vasquez et Marco Asensio. Et au retour, la leçon s'est poursuivie. Avec son 4-4-2, l'entraîneur français, qui n'a pas hésité à se priver de Toni Kroos, Luka Modric ou encore Gareth Bale, a parfaitement bloqué un Paris bien timide.

Le succès est total pour Zidane. Et la faillite l’est tout autant pour Emery. Au lendemain de cette élimination, beaucoup de questions demeurent… Quels principes a-t-il voulu inculquer à son PSG ? Quelle est son idée de jeu ? Où est ainsi passé le jeu plus direct qu'il prônait à son arrivée ? Il a disparu avec l'arrivée de Neymar. Tout comme la clarté de son projet de jeu pour le PSG. Pour ce huitième de finale retour, ça ainsi été le grand flou.

Unai Emery avec Zinedine Zidane lors de PSG - Real Madrid, 2018

Unai Emery avec Zinedine Zidane lors de PSG - Real Madrid, 2018Getty Images

La sortie qui en dit long de Thiago Motta sur le projet d'Emery

Interrogé en zone mixte pour savoir si une stratégie claire avait été mise en place pour ce match crucial, Thiago Motta a d'ailleurs eu une phrase qui en dit long : "Je comprends la question. Mais c'est difficile d'y répondre aujourd'hui". Une franchise qui a surpris. Mais tellement révélatrice.

S'il avait su guider le FC Séville à trois sacres en Ligue Europa, Emery, qui arrive en fin de contrat en juin, a montré ses limites au rang au-dessus avec Paris. Il a échoué sur le plan tactique, du coaching mais également… mental. La saison passée comme lors de ce huitième de finale face au Real, il n'est pas parvenu à sublimer ses joueurs. Mardi au Parc, ses protégés ont ainsi manqué de grinta, d'émotion, d'envie de tout donner collectivement. Or c'est aussi ça le rôle d'un coach. Lors de cette confrontation, Zidane lui a rappelé. Et sur tous les plans. La leçon va laisser des traces. Emery le sait déjà.

Vidéo - "Le pêché originel du PSG, c’est sa gestion sur le marché des entraîneurs"

01:11
0
0