Getty Images

Demi-finale retour : Real Madrid - Bayern Munich, s'appuyer sur les certitudes ou subir le doute

S'appuyer sur les certitudes ou subir le doute

Le 30/04/2018 à 23:08Mis à jour Le 01/05/2018 à 19:03

LIGUE DES CHAMPIONS - Alors qu'il dispose d'un large ascendant psychologique sur le Bayern Munich, qu'il affronte ce mardi soir (20h45) en demi-finale retour, le Real Madrid pourrait aussi souffrir de la lourde défaite qu'il avait subie au tour précédent, à domicile, face à la Juventus (1-3). Mais un géant d'Europe ne commet jamais deux fois la même erreur. En théorie.

Le contexte

On attendait un festin à l'aller. On est un peu resté sur notre faim. Mais qu'importe : la courte victoire du Real Madrid sur le terrain du Bayern Munich (2-1) a, au moins, eu le mérite de laisser le champ des possibles très ouvert. Car malgré ce succès, les doubles tenants du titre ne sont pas emplis de toutes les certitudes. En quart de finale retour, face à la Juventus (1-3), la Casa Blanca a bien failli subir l'une des défaites les plus humiliantes de son histoire européenne, et nul doute que ce revers trouvera une petite place dans les têtes madrilènes.

Reste à en connaître son impact : les Merengues seront-ils, une nouvelle fois, tétanisés à Bernabeu, alors qu'ils ne disposent pas, cette fois, d'une marge de manœuvre aussi confortable qu'au tour précédent ? Même les Allemands y croient peu : "Cela a montré que le Real était aussi vulnérable, a confié Jupp Heynckes. Mais il sait que ce sera le match de l'année, c'est pour cela qu'on ne peut pas prendre ce résultat comme exemple." Et, comme ces hommes, Zinedine Zidane a retenu la leçon : "Après notre expérience contre la Juve, nous savons que nous devrons aborder le match retour d'une façon différente", a noté le coach madrilène.

Vidéo - Pourquoi la mission du Bayern ressemble à une mission... impossible

01:17

Comment ? D'abord par son statut, celui d'un mastodonte européen qui ne commet jamais deux fois la même erreur. Ensuite en profitant de l'ascendant psychologique que le Real s'est forgé, ces derniers mois, ces dernières années. Car le Bayern Munich est peut-être, historiquement, son plus grand rival sur la scène européenne. Les deux ogres s'y sont rencontrés à 26 reprises et leur dernière confrontation a fait pencher la balance en faveur du club espagnol, avec 12 victoires contre 11. Mais en réalité, la tendance est bien plus explicite, le multiple champion d'Allemagne n'ayant plus battu son ennemi à Madrid depuis mai 2001, et un but de Giovane Elber.

Et, comme si le contexte n'était pas assez défavorable, Heynckes devra encore composer sans cinq de ses cadres, puisque Jérôme Boateng et Arjen Robben sont forfaits, au même titre que les blessés de longue date, Manuel Neuer, Arturo Vidal ou Kinglsey Coman. Dans cette situation, il devra se contenter du retour de David Alaba pour se consoler. Zidane, lui, aura beaucoup moins de solutions à trouver, même si les absences de Dani Carvajal et d'Isco lui poseront quelques problèmes offensifs.

Le joueur à suivre : Robert Lewandowski

Pour Lewandowski plus que pour n'importe quel autre joueur, cette rencontre regorge d'enjeux. D'abord parce qu'il n'a plus marqué depuis quatre rencontres en Ligue des champions et qu'il n'avait jamais traversé pareille disette depuis qu'il est le buteur du Bayern Munich. Ensuite parce qu'au terme du match aller, de manière farfelue, il a été accusé de ne pas jouer avec la même intensité qu'habituellement, alors qu'il est régulièrement envoyé au Real Madrid par la presse espagnole. Le président du Rekordmeister, Karl-Heinz Rummenigge a jugé cette hypothèse "ridicule" avant de comparer le Polonais à Gerd Müller, "qui pouvait rester huit ou dix matches sans marquer et inscrit 2 ou 3 buts lors du suivant". Une façon de mettre l'attaquant face à ses responsabilités.

Vidéo - Demies - Rummenigge : ''Tout va bien avec Robert Lewandowski''

00:50

Trois stats à avoir en tête

6 : Le Bayern Munich va-t-il enfin inverser la tendance ? Le champion d'Allemagne a perdu ses six dernières confrontations face au Real Madrid. Jamais les Bavarois n'avaient laissé durer une telle série contre un seul et même opposant en Ligue des champions.

9 : Ces derniers temps, le Real Madrid adore affronter le Bayern Munich. Visiblement, Cristiano Ronaldo aussi. En Ligue des champions, le Portugais a inscrit 9 buts face au club munichois. Le seul joueur à avoir inscrit plus de buts contre une seule et même équipe est… Ronaldo lui-même, auteur de 10 réalisations contre la Juventus.

13 : Lors de ses 13 dernières rencontres à l'extérieur, le Bayern Munich n'a jamais conservé sa cage inviolée. Comme entre avril 1999 et décembre 2000.

Vidéo - Zidane : "Ce n'est jamais fini, encore moins après le match contre la Juve"

00:54

Ils ont dit

  • Zinedine Zidane (entraîneur du Real Madrid) :

"On sait ce qu'on doit faire pour aller en finale. On connaît la recette."

  • Sergio Ramos (défenseur du Real Madrid) :

"On a rendu facile l'impossible. Ou presque. On veut battre des records, remplir nos objectifs."

  • Jupp Heynckes (entraîneur du Bayern Munich) :

"Le Real Madrid a gagné trois Ligues des champions en quatre ans. Cela rend la tâche plus difficile parce qu'ils sont habitués aux grands matches. Mais malgré tout, nous serons un adversaire pénible pour eux, nous avançons crescendo."

Notre avis

Il faut un niveau d'exigence au plus haut pour prolonger le succès en Ligue des champions comme le Real Madrid l'a fait ces deux dernières années. C'est bien la raison pour laquelle on imagine mal la Casa Blanca se laisser bousculer une nouvelle fois à Santiago-Bernabeu. Cette fois, les hommes de Zinedine Zidane devraient plutôt se montrer aussi rigoureux que lors du huitième de finale retour qu'ils ont remporté au Parc des Princes. Et profiter de leurs forces vives, Cristiano Ronaldo, Marco Asensio ou Lucas Vazquez, pour marquer, comme ils le font depuis 41 matches en Ligue des champions. Et ainsi atteindre une troisième finale en trois ans.

Marco Asensio remercie son passeur, Lucas Vázquez.

Marco Asensio remercie son passeur, Lucas Vázquez.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0