Getty Images

La Roma qualifiée pour les quarts de finale après sa victoire 1-0 contre le Shakhtar Donetsk

La Roma renoue avec le top européen

Le 13/03/2018 à 22:36Mis à jour Le 13/03/2018 à 23:23

LIGUE DES CHAMPIONS - L'AS Rome retrouve les quarts dix ans après. L'équipe transalpine a dominé logiquement le Shakhtar Donetsk mardi (1-0) à domicile avec une réalisation d'Edin Dzeko. Le club de la Louve n'avait plus atteint le Top 8 de la C1 depuis la saison 2007-2008.

Surprise lors du match aller à Kharkiv (1-2), après avoir mené au score, l'AS Roma retrouve les quarts de finale de la Ligue des champions, 10 ans après. Au terme d'un match abouti face à ses supporters, et contre un Shakhtar Donetsk muselé, La Louve s'est qualifiée grâce à un but d'Edin Dzeko (1-0) ce mardi soir.

Obligés de créer l'exploit sur leur pelouse, les joueurs d'Eusebio Di Francesco se présentaient avec une confiance au beau fixe (deux victoires face à Naples, 4-2, et le Torino, 3-0, lors des deux dernières semaines), et un effectif au complet contre une équipe ukrainienne qui se présentait sans l'un de ses piliers défensifs, Sergueï Krivtsov.

Hargneux, les joueurs de la Louve ont démarré bille en tête par une frappe de Dzeko dans les gants de Pyatov (1ère). Mais ils ont longtemps couru après le ballon, face à une équipe joueuse et qui, comme à son habitude, a proposé de belles séquences de jeu. Efficaces dans le coeur du terrain, les hommes de Paulo Fonseca ont également subi sur les côtés, où Florenzi côté droit mais surtout Kolarov, à gauche, ont beaucoup centré et sollicité le portier adverse (24e, 31e). Les visiteurs ont bien failli ouvrir le score sur une perte de balle dangereuse de Fazio dans son camp, que Ferreyra n'est pas parvenu à convertir (33e).

Les Ukrainiens avaient beau sembler maîtriser leur sujet, ils ont continué de buter sur l'arrière-garde locale au fil de la rencontre. Surtout après que les Romains se sont libérés, juste après la mi-temps. Et comme souvent cette saison, c'est l'attaquant bosnien Edin Dzeko qui a soulevé les quelques 50 000 spectateurs du Stade olympique, sur une merveille de passe en profondeur de Strootman. Seul face à Pyatov, l'avant-centre romain a su glisser habilement le ballon entre les jambes de l'international ukrainien (1-0, 52e).

Edin Dzeko

Edin DzekoGetty Images

Les visiteurs ont eu beau tenté de se révolter, le capitaine Daniele De Rossi a joué les pompiers de service sur une merveille d'interception dans sa surface à la 57e minute. A l'image des Romains qui n'ont pas encaissés le moindre but à domicile en C1 depuis quatre rencontres. Dans une rencontre dynamisée par l'ouverture du score, Dzeko a failli doubler la mise par deux fois (63e, 68e), sans réussite, avant que Gerson ne tergiverse trop sur un excellent service de Kolarov (73e). De son côté, le Shakhtar a sombré, avec l'exclusion d'Ordets pour un accrochage sur Dzeko qui partait seul au but (78e), et en finissant la rencontre sans cadrer une seule frappe. Malgré deux derniers mouvements qui ressemblaient bien à un baroud d'honneur ukrainien dans les arrêts de jeu (90e+3, 90e+4).

"Je suis content de notre match, on a livré une excellente prestation, mais on a fait une erreur qui nous a fait mal", a expliqué le coach du Shakhtar Donetsk Paulo Fonseca au micro de BeIN Sports après le coup de sifflet final. "Ils ont beaucoup de qualités devant, mais on a bien défendu tous ensemble. On avait accumulé de la confiance, et on est venus ici bien concentrés pour l'emporter", analysait de son côté le canonnier belge Radja Nainggolan. Qui a signé, avec le reste du groupe, une belle performance puisqu'il s'agit de la 3e qualification en quart de Ligue des champions de l'histoire du club, la première depuis 10 ans.

0
0