Getty Images

Ligue des champions : Le PSG s'incline face au Bayern mais conserve la tête de son groupe (3-1)

Le PSG est passé près d'une grosse désillusion

Le 05/12/2017 à 22:38Mis à jour Le 06/12/2017 à 00:10

LIGUE DES CHAMPIONS - Il n'y a pas eu de remake du match aller. Large vainqueur en septembre dernier, le PSG s'est incliné sur la pelouse du Bayern ce mardi soir (3-1) dans le cadre de la dernière journée de la phase de poules. Les Munichois ont su se montrer réalistes devant, à l'image de Corentin Tolisso, auteur d'un doublé. Les Parisiens conservent toutefois la première place de leur poule.

Le PSG était prévenu. Mais il a globalement déçu. Battue à la régulière par un Bayern Munich efficace à défaut d’être génial (3-1), la troupe d’Unai Emery a sauvé l’essentiel, à savoir la première place du groupe B. Mais a surtout montré des signes inquiétants de fébrilité en première période pour ce match capital.

Avec quinze points sur dix-huit possible et un record de buts en phase de poules (25), le PSG termine cependant avec un bilan impressionnant. Mais qui sera gommé par la performance de ce mardi à l’Allianz Arena.

Coman - Tolisso, duo de choc

Si Paris a souffert, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Dilettante et sans agressivité, l’équipe parisienne a traversé la première période comme une ombre, sans mettre les ingrédients nécessaires à ce genre de rendez-vous. Et, forcément, face au Bayern, cela se paye cash. D’abord par Robert Lewandowski, servi par un Kingsley Coman aux jambes de feu, qui a ouvert le score après un alignement douteux de Dani Alves (1-0, 8e).

Mais c’est surtout Corentin Tolisso qui s’est régalé ce mardi. Auteur d’un doublé, il a d’abord mis le PSG la tête sous l’eau sur un coup de tête parfait après un caviar de James Rodriguez (2-0, 37e). Puis, il a de nouveau fait le break en seconde période après un coup de rein exceptionnel de Coman (3-1, 68e).

Mbappé au rendez-vous

Entre-temps, Paris avait réussi à éteindre l’incendie munichois. Plus volontaires et enfin dans le ton, les Parisiens ont présenté un autre visage dans le deuxième acte. Et si Mbappé avait buté sur Ulreich au début du match (3e), le prodige français a remis le PSG à l’endroit après une passe géniale d’Edinson Cavani (2-1, 50e). Une juste récompense pour le Parisien le plus en vue ce mardi.

Et Neymar et Cavani dans tout ça ? Trop individualiste, le Brésilien a buté sur le portier bavarois (34e) et n’a pas été le leader tant attendu tandis que l’Uruguayen, hormis sa passe décisive, n’a pas réussi grand-chose offensivement mais a été précieux sur ses replacements.

Alors, quel bilan garder de ce choc ? Pas reluisant. Au milieu, Paris n’a jamais été souverain tandis que derrière, à l’image d’un Alves complètement dépassé, il a pris l’eau. Et si la mi-temps a remis les Parisiens à l’endroit, on a cru revoir le PSG de mars dernier en première période. Pas forcément de quoi rassurer…

Kingsley Coman et Corentin Tolisso face au PSG

Kingsley Coman et Corentin Tolisso face au PSGGetty Images

0
0