Getty Images

Manchester United pour le PSG, le Barca pour Lyon en 8es de la Ligue des champions

Man U et le Barça : deux chocs de prestige pour Paris et Lyon

Le 17/12/2018 à 12:18Mis à jour Le 17/12/2018 à 14:06

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG a tiré Manchester United en 8es de finale de la C1 alors que Lyon a hérité du FC Barcelone. Les clubs français s'offrent deux magnifiques affiches. C'est la première fois que les Parisiens vont croiser la route des Red Devils en Coupe d'Europe. Il y aura par ailleurs deux chocs entre l'Atlético de Madrid et la Juve et entre Liverpool et le Bayern Munich.

Les clubs français ont tiré des géants. Le Paris Saint-Germain et Lyon ont hérité respectivement de Manchester United et du FC Barcelone lors du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions, effectué lundi à Nyon. Atlético de Madrid - Juventus et Liverpool - Bayern Munich seront les autres principales affiches. Il y aura d'ailleurs deux autres confrontations entre clubs allemands et anglais puisque Manchester City et Tottenham seront opposés respectivement à Schalke 04 et au Borussia Dortmund. Triple tenant du titre, le Real Madrid affrontera l'Ajax Amsterdam.

Une première entre Paris et les Red Devils

Entre le PSG et Manchester United, il s'agira d'une première entre deux clubs qui ne se sont jamais affrontés en Coupe d'Europe jusqu'ici. Mais Paris retrouvera quand même une vieille connaissance en la personne de José Mourinho. Le technicien portugais a affronté le PSG à deux reprises en tant qu'entraîneur de Chelsea sous l'ère QSI, avec un bilan contrasté. Si les Blues avaient arraché leur billet pour les demi-finales grâce à un but décisif de Demba Ba (3-1, 2-0) en avril 2014, ils avaient en revanche subi la loi des Parisiens en huitièmes de finale la saison suivante (1-1, 2-2 a.p.), au terme d'un match retour mémorable à Londres.

Si José Mourinho a de solides références avec deux titres de champions d'Europe (2004 avec Porto, 2010 avec l'Inter), son équipe connaît cependant une saison assez délicate. Seulement sixièmes de Premier League et deuxièmes de leur groupe de Ligue des champions, les coéquipiers de Paul Pogba et d'Anthony Martial sont loin d'être convaincants dans le jeu comme dans les résultats, même s'ils disposent d'individualités redoutables. Si Paris devra évidemment se méfier d'un club vingt fois champion d'Angleterre et trois fois champions d'Europe, ce n'est pas forcément un mauvais tirage. D'autant que le PSG aura l'avantage de disputer le match retour au Parc des Princes, après un déplacement à Old Trafford à l'aller.

Paul Pogba et Anthony Martial lors de Manchester United-Everton / Premier League

Paul Pogba et Anthony Martial lors de Manchester United-Everton / Premier LeagueGetty Images

Retrouvailles avec Messi et le Barça pour l'OL

On est loin du même constat pour Lyon. C'était prévisible. Avec les quatre premiers clubs du classement UEFA (Real Madrid, Bayern Munich, FC Barcelone et Juventus Turin) parmi ses six adversaires potentiels, l'OL avait de fortes chances de tomber sur un cador. Cela n'a pas manqué. Les Gones devront se frotter au Barça de l'irrésistible Lionel Messi, leader de Liga et en quête de rédemption européenne après trois éliminations consécutives au stade des quarts de finale. Des quatre géants sur lesquels il pouvait tomber, c'est probablement celui qu'il fallait le plus éviter.

Lyon, privé de Nabil Fekir sur suspension à l'aller, retrouve d'ailleurs un adversaire qui l'avait battu au même stade de l'épreuve lors de l'édition 2008-09, avec un nul à Gerland (1-1) et surtout une démonstration lors du match retour au Camp Nou (5-2). Si Bruno Genesio avait manifesté son désir de voir Karim Benzema revenir à Lyon dans le cadre d'une éventuelle confrontation face au Real, l'entraîne rhodanien aura quand même un ancien Lyonnais face à lui en la personne de Samuel Umtiti. Le Français sera l'un des arguments d'un Barça largement favori. Mais l'OL a prouvé face à City (1-2, 2-2) qu'il pouvait se sublimer face à une opposition des plus relevées.

Lionel Messi

Lionel MessiGetty Images

Atlético - Juve, choc de poids lourds

Pendant que le Barça en découdra avec l'OL, son grand rival, le Real Madrid, défendra sa triple couronne face à l'Ajax Amsterdam. Une affiche prestigieuse entre deux clubs qui se partagent pas moins de 17 titres de champion d'Europe (13 pour le Real, 4 pour l'Ajax). Les Néerlandais partiront logiquement dans une position d'outsider qui devraient leur convenir. Ils avaient fait très bonne figure lors de la phase de poules en accrochant deux fois le Bayern Munich (1-1, 3-3). Le Real n'aura pas intérêt à prendre l'Ajax de haut.

Son voisin, l'Atlético, ne courra pas ce risque. La formation de Diego Simeone affrontera la Juventus Turin pour ce qui constitue l'une des plus belles affiches de ces huitièmes de finale. L'opposition promet d'être passionnante entre deux des équipes les plus régulières en Ligue des champions ces dernières saisons. Elle marquera aussi le retour de Cristiano Ronaldo, transféré du Real à la Juve l'été dernier, dans la capitale espagnole. Où les Turinois avaient cédé de peu face au club merengue (0-3, 1-3) en quart de finale la saison passée.

L'autre principale affiche sera l'une des trois confrontations entre clubs anglais et allemands de ces huitièmes de finale. Celle qui mettra aux prises une autre référence de ces dernières saisons en C1, le Bayern Munich, au vice-champion d'Europe en titre, Liverpool. Jürgen Klopp face au FCB, ça promet. Pour le Manchester City de Josep Guardiola, la tâche s'annonce quand même moins corsée face à Schalke 04, actuel 13e de Bundesliga, tandis que Tottenham sera opposé au Borussia Dortmund dans un duel indécis. Comme celui qui opposera la Roma à Porto dans ces huitièmes de finale qui font déjà saliver.

Matches aller les 12, 13, 19 et 20 février
Matches retours les 5, 6, 12 et 13 mars

Le tirage complet des 8e de finale de la Ligue des champions
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0