Getty Images

REAL MADRID - PSG - L'avenir de Zinédine Zidane au Real est en danger, son statut aussi

L'avenir de Zidane au Real est en danger, son statut aussi

Le 13/02/2018 à 10:00Mis à jour Le 13/02/2018 à 10:03

LIGUE DES CHAMPIONS - Face au Paris Saint-Germain, Zinédine Zidane joue bien plus que son avenir à la tête du Real Madrid. Alors qu'il n'avait jamais traversé une situation sportive aussi délicate comme entraîneur, le technicien français mise aussi un statut dont il s'est rapproché grâce aux succès.

Il était arrivé à la tête du Real Madrid, il y a deux ans, en ayant tout à y gagner. Et il ne s'en était pas privé. Deux ans plus tard, à l'heure d'affronter le Paris Saint-Germain en huitièmes de finale de Ligue des Champions, Zinédine Zidane est dans la situation inverse. Parce qu'un dénouement heureux et une qualification pour les quarts de finale ne stabiliseraient qu'à peine un trône devenu siège éjectable. Et qu'une élimination acterait, sans aucun doute, la fin de son aventure madrilène.

Le voici donc face à un défi inédit pour sa jeune carrière d'entraîneur : pour la première fois, le technicien français est dans le creux de la vague, sans qu'on ne sache s'il a les moyens techniques et psychologiques d'en sortir. Sa première saison complète à la tête de la Casa Blanca avait été si sensationnelle que personne n'avait pris le temps d'y répondre : Zidane est-il un grand entraîneur ?

Zinedine Zidane, Manager of Real Madrid reacts during the La Liga match between Levante and Real Madrid at Ciutat de Valencia on February 3, 2018 in Valencia, Spain.

Zinedine Zidane, Manager of Real Madrid reacts during the La Liga match between Levante and Real Madrid at Ciutat de Valencia on February 3, 2018 in Valencia, Spain.Eurosport

Les deux Ligue des champions, la Liga, la Supercoupe d'Espagne, les deux Supercoupes d'Europe et les deux Mondiaux des clubs qu'il a remportés ont démontré qu'il avait quelques arguments pour le devenir. Il lui faudra, aussi, bâtir une véritable identité de jeu, probablement ailleurs qu’à Madrid, la perpétuelle exigence de résultat madrilène l'en empêchant.

La recette du succès connue, Zidane doit trouver celle du rebond

Les meilleurs coaches européens ont, surtout, réussi à glorifier des temps faibles. "C'est une saison différente. Mais on doit la vivre aussi. Les moments un peu plus compliqués font partie du métier. Il faut l'accepter, continuer et tenir le cap", a justement confié Zizou à nos confrères de RTL, lundi matin.

Vidéo - Zidane : Le triplé de Ronaldo, "de bon augure"

00:24

Elle ne dit pas grand-chose, non plus, des solutions trouvées par l'ancien n°10 des Bleus pour insuffler un nouvel élan à son équipe, Zidane ayant choisi un 4-4-2 pour offrir du repos à Casemiro et Gareth Bale, qui seront titulaires ce mardi. "Mon équipe n'a pas oublié comment jouer au ballon. On sait ce qu'on est capable de faire sur un terrain, a-t-il rappelé au média français. Mais on doit être plus constant sur les 90 minutes". La régularité ne suffira pas à bousculer ce PSG-là. Une solidité défensive à retrouver et une animation offensive à dynamiser sont d'autres casse-tête qu'il devra résoudre avant ce mercredi soir.

" L'avenir, personne ne le connaît"

Sans cela, le technicien ne redeviendra pas un entraîneur lambda. Mais il devra probablement penser à la suite. Il y a trois semaines, après l'élimination en Coupe du Roi et "[sa] pire soirée d'entraîneur", il semblait en avoir conscience : "Bien sûr que je joue mon poste face au PSG. C'est très clair. Je suis le responsable".

Vidéo - Zidane : ''Un seul responsable, c'est moi''

00:40

Lundi matin, le discours a légèrement été nuancé. "Moi j'essaie de penser au match que j'ai, sans penser à ce qui va se passer l'année prochaine, a-t-il assuré. Ce qui m'intéresse, c'est ce que je suis en train de vivre, jour après jour, le quotidien et la préparation des matches. L'avenir, personne ne le connaît." Zidane n'a pas perdu le sens des réalités en quelques jours. Il s'agit là de rappeler qu'il est mobilisé. Pour son statut autant que pour son avenir, il a plus que jamais des raisons de l'être.

0
0