Eurosport

Real-PSG : Peur sur Madrid

Peur sur Madrid

Le 13/02/2018 à 23:02Mis à jour Le 14/02/2018 à 19:06

LIGUE DES CHAMPIONS - Le grand moment est arrivé pour le PSG, qui va défier le Real Madrid mercredi (20h45) à Santiago-Bernabeu en 8e de finale aller. Un choc entre deux équipes talentueuses qui ambitionnent de remporter la compétition. Le club merengue joue sa saison sur cette épreuve et aura le couteau entre les dents. Mais Paris n'est pas loin d'être dans le même cas.

Le contexte

Ce n'est pas loin d'être une finale avant la lettre. Si le PSG n'a jamais atteint ce stade de l'épreuve, il n'a en revanche pas lésiné sur les moyens pour se mettre au niveau de son prestigieux adversaire, double tenant du titre. Paris s'est doté de talents, mais le Real n'a rien à lui envier dans ce domaine. Ce que le club merengue a en plus, c'est l'habitude de gagner. Largué par le Barça en championnat, éliminé sans gloire de la Coupe du Roi, il n'en sera que plus dangereux dans cette double confrontation où il jouera sa saison.

La peur du vide guette un Real dont l'entraîneur et une partie de l'effectif ne survivrait pas à une élimination. Mais ce constat s'applique aussi pour le PSG. L'équipe d'Unai Emery fait la course en tête en Ligue 1, elle est encore en lice dans les deux coupes nationales, mais ces trois compétitions ne pèsent pas bien lourd par rapport à la Ligue des champions, l'objectif affiché des dirigeants parisiens. Un nouvel échec dès les huitièmes de finale, après l'humiliation subie la saison passée à Barcelone à ce stade de l'épreuve, gâcherait largement la saison du club de la capitale.

Vidéo - 8es - Real vs. PSG, pourquoi est-il interdit de perdre ?

01:49

Cette peur, c'est l'ennemi du PSG. Elle l'avait paralysé au Camp Nou il y a un an. Elle est encore susceptible de s'emparer de lui à Santiago-Bernabeu. Où l'équipe d'Unai Emery devra vaincre ce syndrome qui la voit systématiquement échouer dans ses grands rendez-vous en déplacement. Qui la voit déjouer loin de ses bases quand son adversaire met plus d'engagement, de vice et d'intensité qu'une majorité de ses adversaires, trop souvent soumise, sur la scène nationale. Paris doit évacuer cette peur. Et montrer sa capacité à rester lui-même dans ce type de contexte.

Si Paris joue son jeu, celui qui lui a permis de survoler la phase de poules avec la meilleure attaque du plateau, il s'ouvrira les portes des quarts de finale. S'il lui faudra dans tous les cas valider une éventuelle qualification au Parc des Princes dans trois semaines, le PSG doit surtout bien négocier ce virage si dangereux dans l'antre madrilène. Il pourra compter sur toutes ses forces vives, à l'exception de Thiago Motta, pour tenter de relever ce défi. Il est immense. Parce que ce Real est au complet. Parce qu'il revient en forme. Parce qu'il est dos au mur. Et surtout, parce que c'est le Real.

Le joueur à suivre : Thiago Silva

Il a souvent été pointé du doigt dans les échecs du PSG sur ces fameux grands matches à l'extérieur. Notamment à Barcelone. Sa capacité à assumer son statut de capitaine et son rôle de leader de l'équipe parisienne ont ainsi été régulièrement remises en question. Le Brésilien aura des critiques à faire taire à Madrid. Contre le Real, face à une attaque redoutable emmenée par Cristiano Ronaldo, et dans le rendez-vous le plus important de la saison parisienne jusqu'ici, c'est l'occasion rêvée pour le défenseur auriverde.

Vidéo - Ballon d’Or, leadership, sursis… Les 5 duels clés de Real - PSG

01:09

Trois stats à avoir en tête

2 : Le PSG n'a jamais été éliminé par le Real Madrid en Coupe d'Europe. Il était sorti vainqueur de ses deux confrontations avec le club espagnol dans des tours à élimination directe. A chaque fois en quart de finale, lors de la Coupe de l'UEFA 1992-93 (3-1, 4-1) et lors de la Coupe des Coupes 1993-94 (0-1, 1-1).

7 : Le Real Madrid a atteint les demi-finales de la Ligue des champions lors des sept dernières éditions de l'épreuve, un record. Paris n'a figuré à ce stade de la compétition qu'une seule fois dans toute son histoire, en 1994-95. Il s'était incliné devant le Milan AC (0-1, 2-0).

19 : Cristiano Ronaldo a inscrit la bagatelle de 19 buts lors de ses 11 derniers matches de Ligue des champions. Le Portugais a marqué à chaque match de poules cette saison, et pointe en tête du classement des buteurs avec 9 buts en 6 matches. CR7 sera le danger n°1 pour le PSG.

Vidéo - Ronaldo sur le déclin ? C'est tout l'inverse...

01:10

Ils ont dit

  • Zinédine Zidane (entraîneur du Real Madrid)
" Ça va être un beau match, avec une équipe en face qui risque d'être très forte, qui nous mettra certainement en difficulté, à nous de faire un grand match."
  • Cristiano Ronaldo (attaquant du Real Madrid)
" Nous allons affronter une grande équipe avec d'excellents joueurs, que nous respectons beaucoup. Mais nous avons démontré que nous avions un effectif très fort, très uni et doté d'une grande expérience dans cette compétition."
  • Unai Emery (entraîneur du PSG)
" Je crois que nous sommes mieux préparés. Nous avons parlé peu mais de manière très claire de ces moments-là. Dans les circonstances où les choses ne se passent pas bien, on apprend beaucoup."

Vidéo - 8es - Emery: "Je veux voir un grand PSG"

00:52

Notre avis

Tout dépend de la capacité de réaction des Parisiens. Collectivement, individuellement, l'écart entre le Real et le PSG est très faible. La question, c'est sur l'engagement. Et il n'y a aucune surprise à attendre de la part du Real sur ce rendez-vous. Les Madrilènes vont mordre à pleine dent dans chaque duel. Leur saison en dépend. Paris doit impérativement se mettre dans le même état d'esprit. Si l'équipe d'Unai Emery parvient à se faire violence, elle aura alors tous les arguments pour gagner à Santiago-Bernabeu. Sinon, elle va au-devant d'une grande désillusion.

0
0