Getty Images

Tirage royal pour le PSG : ce sera le Real Madrid en 8e de finale

Tirage royal pour le PSG

Le 11/12/2017 à 12:19Mis à jour Le 11/12/2017 à 13:57

LIGUE DES CHAMPIONS - Comme redouté, le Paris Saint-Germain a hérité du très gros morceau lors du tirage des 8es de finale de la C1, lundi midi. Les Parisiens affronteront le Real Madrid, double tenant du titre au printemps prochain. Le match aller aura lieu à Bernabeu, le retour au Parc des Princes.

Cristiano Ronaldo, Zinedine Zidane, le double champion d'Europe en titre : voilà ce qui attend le PSG en février (le 14) et mars (le 6) prochains. Le visage de Jean-Claude Blanc juste après le tirage au sort des 8es de finale de la C1, lundi à Nyon, en disait long. Après le FC Barcelone la saison passée, Paris, pourtant sorti premier de sa poule devant le Bayern, a encore hérité d'un ogre pour les rencontres à élimination directe de la Ligue des champions avec l'autre géant d'Espagne, le Real Madrid. Pour espérer retrouver les quarts de finale, le club parisien va donc devoir se débarrasser de l'équipe la plus titrée du continent. Pas une mince affaire.

Le PSG ne pouvait pas imaginer un pire tirage. Avec le Real Madrid, Paris a hérité de l'épouvantail du chapeau 2. La mission s'annonce bien délicate pour les hommes d'Unai Emery. Bien sûr, le Real a connu un début de saison poussif en Liga et pointe seulement à la 4e place, à huit longueurs du Barça. Le club merengue n'a aussi décroché que la deuxième place de sa poule en C1, derrière Tottenham. Mais dans quelques mois, l'histoire pourrait bien être différente.

Cristiano Ronaldo, en el Tottenham-Real Madrid

Cristiano Ronaldo, en el Tottenham-Real MadridGetty Images

Madrid pour "oublier" la remontada

A l'instar de Cristiano Ronaldo - devenu le premier joueur à marquer lors des six matches de poules d'une édition de Ligue des champions -, les Merengue sont toujours morts de faim dans cette compétition. Ils rêvent d’un triplé historique. En février, ils auront surtout eu le temps de se remettre la tête à l'endroit. Paris se retrouve donc face à un immense défi. Mais il est à la hauteur des ambitions de ce PSG. "Si on tombe contre le Real, il faudra faire le match parfait à 200%", annonçait le Parisien Marco Verratti avant le tirage. L’Italien n’avait pas caché son souhait d’éviter les Madrilènes. Son voeu n’a pas été exaucé.

Avec l'arrivée de Neymar et de Kylian Mbappé, les Parisiens ont passé un cap sur le papier. Ce huitième de finale leur donnera l'occasion de le démontrer très vite sur le terrain. Si le dernier test au Bayern Munich (3-1) n'a pas été concluant, ils devront aussi démontrer qu'ils ont retenu les leçons de la saison passée, et tenter d'effacer (ou du moins d'oublier) cette remontada traumatisante à Barcelone pour retrouver les quarts de finale. En éliminant dès les 8es le double tenant du titre, Paris, qui a, pour une fois, l'avantage de recevoir au retour, enverrait en tout cas un message fort à l'Europe.

Ce choc rappellera aussi des images marquantes. La fameuse tête d’Antoine Kombouaré en 1993, en quart de finale retour de la coupe de l’UEFA, c'était contre le Real Madrid (4-1). Et lors de leur dernière opposition en 2015-2016 – la première depuis plus de 20 ans -, l'image de Cristiano Ronaldo sourire aux lèvres soufflant quelques messes basses à Laurent Blanc avait fait le tour du monde et beaucoup jaser. A l'issue de cette double opposition de la phase de groupes de la C1, le club espagnol l'avait d'ailleurs emporté 1-0 à domicile et fait 0-0 à Paris. Cette fois, ce sera à Neymar de marquer l'histoire et de remporter son duel avec Ronaldo pour son premier match en Espagne depuis son départ. On a déjà hâte d'être en février prochain.

0
0