Getty Images

Avec Mario Mandzukic, Cristiano Ronaldo a trouvé son Benzema turinois

Avec Mandzukic, Ronaldo a trouvé son Benzema turinois

Le 20/02/2019 à 17:00Mis à jour Le 20/02/2019 à 19:44

LIGUE DES CHAMPIONS - Alors qu'elle défie l'Atlético de Madrid en huitième de finale aller ce mercredi (20h45), la Juve peut s'appuyer sur un Mario Mandzukic devenu indispensable. Le duo qu'il forme avec Cristiano Ronaldo est un atout majeur de la force de frappe offensive du club italien.

Quand Cristiano Ronaldo a rejoint le Piémont l'été dernier, son association avec Paulo Dybala faisait fantasmer les supporters et les observateurs. L'Argentin aux pieds d'or devait devenir le parfait complément de la superstar portugaise. En somme, Dybala serait au service de Ronaldo et sa qualité technique lui permettrait de délivrer des offrandes pour son nouveau coéquipier. Près de sept mois plus tard, les deux joueurs, très complices en dehors du terrain, ont du mal à se trouver sur la pelouse et l'ancien joueur de Palerme affiche un niveau de performance décevant depuis le début de la saison.

Moins fin techniquement, plus à l'aise dans un rôle de pivot et de joueur bagarreur, Mario Mandzukic s'est engouffré dans la brèche. Tandis que Paulo Dybala traverse de nombreuses rencontres comme un fantôme sur son aile droite, le positionnement hybride du Croate exalte ses qualités et lui permet de constituer un duo redoutable avec Cristiano Ronaldo. Si Massimiliano Allegri n'a pas encore réussi à trouver l'équilibre parfait entre ses trois attaquants principaux, il pourra s'appuyer sur l'ancien joueur de l'Atlético pour poser des problèmes aux Colchoneros.

Mario Mandzukic (Juventus) en Serie A 2018/2019

Le Matuidi de l'attaque

Avec Blaise Matuidi au milieu de terrain et Mario Mandzukic en attaque, l'entraineur des Bianconeri possède deux joueurs clés dans l'équilibre de sa formation. Comme l'ancien Parisien, l'attaquant Croate attaque avec force et défend avec rage. A l'instar de Chiellini, cette fois, il représente l'esprit de la Juve, la volonté de sacrifice, la fascination du résultat et la faculté à emmener les autres dans son sillage. Ses propos d'après-match ne font jamais aucun doute. Il ne parle pas de technique et rarement de tactique. Son truc à lui, c'est l'état d'esprit, le combat, le collectif. Il harangue aussi bien ses partenaires que les supporters et déverse ses litres de sueur sur la pelouse à mesure qu'il avale les kilomètres, tantôt pour offrir une solution au porteur de balle, tantôt pour effectuer une course en arrière de 50 mètres et assurer le repli défensif.

Lors du match contre la SPAL (2-0), il a porté le brassard de capitaine pour la première fois en l'absence de Chiellini et d'autres cadres. Il aurait pu être confié à Bonucci (déjà le cas cette saison) ou Alex Sandro, également arrivé en 2015. Ou même encore à Pjanic, pierre angulaire de la Juve depuis maintenant trois saisons. Mais il était solidement accroché au bras du Croate, meneur incontestable des Bianconeri, adoré par les tifosi. Son état d'esprit est un modèle pour de nombreux joueurs. Quand il a été aligné sur l'aile gauche dans le 4-2-3-1 d'Allegri, principalement lors de la saison 2016/2017, pour faire de la place à Higuain devant, il n'a pas bronché. Le technicien italien ne voulait surtout pas se séparer de lui, alors il lui a trouvé un poste différent. Loin de se formaliser, il a travaillé et a réussi à interpréter ce rôle au mieux. Il a gagné son immunité.

Mario Mandzukic et Cristiano Ronaldo (Juventus) en Serie A 2018/2019

Cristiano Ronaldo lui doit beaucoup

Ce passage sur l'aile lui est très utile aujourd'hui. Il y a développé des repères, des schémas et des habitudes pour se déplacer, recevoir le ballon, se retourner et également centrer. Aligné en pointe de l'attaque de la Juve, Mario Mandzukic n'est pas un numéro 9 immobile, restant dans une sphère étriquée du terrain. Il aime vagabonder à droite et à gauche et échange souvent, en cours de match, sa position avec celle de Cristiano Ronaldo qui débute les rencontres à gauche. Les deux se recherchent souvent et si le Portugais a déjà offert trois passes décisives au Croate, celui-ci lui a rendu l'amabilité avec quatre offrandes toutes compétitions confondues. Il est le meilleur "fournisseur de buts" de la star lusitanienne. Plusieurs de ces réalisations ont d'ailleurs eu la même structure : l'un des deux se décale sur le côté et effectue un centre tendu dans la zone des dix mètres devant le but pour son coéquipier. Lors de la dernière répétition face à Frosinone (3-0), Mandzukic a ainsi effectué un appel côté droit avant de centrer en retrait pour le 19e but de Ronaldo en championnat.

Le Portugais a trouvé son side kick piémontais. Comme à Madrid avec Karim Benzema, CR7 peut s'appuyer sur le Croate pour combiner et augmenter son capital buts. Il n'a certes pas la même facilité technique que l'attaquant français. Il est moins fin et moins pur que l'actuel neuf madrilène. Néanmoins, grâce à sa polyvalence, son jeu en une touche (notamment dans les déviations aériennes) et sa facilité à se servir de son corps dans les duels en attendant qu'un coéquipier ne lui offre une solution, il offre de nombreuses possibilités à Ronaldo de recevoir le ballon dans de bonnes conditions.

Il a pris la Juve en main

Et puis, qui de mieux que l'ancien joueur de l'Atlético pour comprendre, accepter et exalter l'esprit de sacrifice, tout en mettant son ego de côté ? Il n'est pas le meilleur joueur de cette équipe, mais le plus utile, celui qui ouvre des brèches, équilibre l'équipe, fait jouer les autres et se retrouve aussi à la conclusion des offensives. Car Mandzukic marque. Et pas contre n'importe qui. Cette saison, il a notamment fait trembler les filets de la Lazio, la Roma, Naples, l'Inter et l'AC Milan. Excusez du peu. Face aux Giallorossi et aux Nerazzurri, il a inscrit le seul but de la rencontre. Face aux hommes de Carlo Ancelotti, il a d'abord égalisé avant de donner l'avantage à son équipe. Et face aux Rossoneri, il a ouvert le score dans une victoire 2-0. Il est décisif et marque des buts très importants.

Tandis que Cristiano Ronaldo monopolise souvent l'attention, les hommes de Diego Simeone devront se méfier de Mario Mandzukic, le coéquipier idéal du Portugais. Leader, premier défenseur, passeur et buteur, le Croate a pris la Juve en main. Et si les Colchoneros ont un quelconque doute, ils pourront se tourner vers leur rival madrilène. En trois matches de Ligue des champions face à la Juve, ils ont encaissé trois buts de l'attaquant turinois. Et il n'y avait pas encore Cristiano Ronaldo à ses côtés...

Cristiano Ronaldo et Mario Mandzukic lors de Parme - Juventus en Serie A 2018/2019
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0